Accès direct au contenu

Recherche avancée

Université Toulouse - Jean Jaurès


Faut-il « durcir » les SHS ?

le 14 février 2011
10h00 - 13h00

"L’espace des sciences sociales" - Séminaires interdisciplinaires 2011 - Séance coordonnée par Michel Bertrand

La naissance des « sciences sociales » à la fin du XIXe siècle exprime la volonté d'offrir un discours « scientifique » construit selon des critères importés depuis les sciences « expérimentales », notamment via le recours à la « mathématisation » des démarches et des discours.
Qu'il s'agisse de l'école méthodique en histoire ou de la sociologie durkheimienne, chacune répond, à sa manière, à cette exigence de scientificité.
Un siècle plus tard, notamment avec les avancées provenant de ces mêmes sciences expérimentales associées à la « révolution technologique », les sciences sociales ne sont-elles pas à nouveau soumises à de nouvelles exigences méthodologiques afin de « durcir » leurs démarches et leurs discours, toujours au nom du renforcement d'une scientificité suspecte ou incertaine ?
L'évolution de la science économique vers un savoir de plus en plus « mathématisé » se retrouve-t-il dans d'autres disciplines relevant des sciences sociales ? Quels impacts peuvent avoir ces exigences sur nos démarches, nos questionnements, nos hypothèses de recherche ?
Ces demandes ne poussent-elles pas les sciences sociales vers des recherches de plus en plus « appliquées » au détriment de leur dimension plus théorique ou conceptuelle ?
Contact :
Claire Judde de Larivière
Lieu(x) :
Université Toulouse II-Le Mirail
Maison de la Recherche
Salle D31
Partenaires :
École Doctorale TESC "Temps - Espaces - Sociétés - Cultures"

École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Je recherche une actualité

Je recherche une actualité