Accès direct au contenu

Recherche avancée

Université Toulouse - Jean Jaurès


Recherche

Agricultures Urbaines depuis la métropole toulousaine à l’échelle globale : État des lieux, propositions, expériences et prospective

du 13 juin 2018 au 14 juin 2018

Journées d'études organisées par les laboratoires CERTOP, LISST et AGIR

cropped-Tournefeuille5-Dumat.jpg

cropped-Tournefeuille5-Dumat.jpg

Il n’y a plus de doute aujourd’hui sur le fait que les agricultures urbaines (AU) occupent une place croissante dans les projets des grandes agglomérations françaises et plus largement à l’échelle de la planète (Dumat, Bories et Sochacki, 2017). Elles sont un phénomène social et de territoire. Les AU proposent des solutions pour faire entrer les villes dans la transition écologique (Mougeot, 2006). Elles sont ainsi à même de répondre, dans un contexte de croissance démographique urbaine, aux différents défis alimentaires (durabilité, sécurité), écologiques (trame verte et bleue, pollutions des écosystèmes), environnementaux (changement climatique, usages des ressources), économiques (économie circulaire, politique alimentaire territorialisée), paysagers (renaturation, empaysagement) et sociaux (nature en ville, réhabilitation des friches) qui s’imposent à elles (Dumat et al., 2016 ; Mombo et al., 2015). Dans cette perspective, les élus de nombreuses métropoles et aussi des collectifs citoyens considèrent la place à faire à l’agriculture en ville en s’attelant à la mise en place d’un projet agri-urbain et aux actions qui le soutiennent.

Selon les dynamiques politiques et sociales locales, les projets et les formes d’agricultures urbaines se développent à des vitesses variables ; les stratégies sont selon les types de gouvernances et les organisations sociales plus ou moins volontaristes. Si Paris s’impose comme un chef de file dans ce mouvement (Bled, 2015) de « ruralification » (Bories, 2015) des espaces résidentiels et artificialisés, d’autres grandes et moyennes villes ne sont pas en reste : Marseille (Consales et al., 2017), Tours (Tanguay et al., 2017), Nantes, Toulouse (Dumat, Bories, 2017), Pau (Douence et Laplace, 2017), Montpellier (Scheromm, 2014), etc.

Dans ce contexte, ces Journées d’études invitent à discuter des projets, des dynamiques en action pour expliciter et analyser les mécanismes à l’œuvre afin d’en favoriser l’essaimage.

Inscription en ligne sur le site : www.enfa.fr/ (bientôt ouverte)
Gratuite mais nécessaire, dans la limite des places disponibles
 

Contact :
Lieu(x) :
ENSFEA
2 route de Narbonne
31326 Castanet-Tolosan
Salles PRM1 et PRM2

Documents à télécharger :

Je recherche une actualité

Je recherche une actualité