Accès direct au contenu

Recherche avancée

Université Toulouse - Jean Jaurès


Aude-Mélanie NYoung, zoom sur une ancienne étudiante

le 13 février 2018

Aujourd’hui en alternance chez BNP Paribas, cette diplômée de l’UT2J en psychologie et en sciences de l’éducation revient sur son parcours universitaire riche d'expériences.

Photo AMN.jpg

Photo AMN.jpg

Quel est votre parcours universitaire ?

Après mon bac L (lettres et langues) obtenu en 2009 au lycée Pierre-Paul Riquet de Saint-Orens de Gameville, je n’avais pas trop de certitudes. Je me suis alors dirigée vers une classe préparatoire hypokhâgne au lycée Rive Gauche. Mais l’univers prépa ne m’a pas convaincu et je n’ai pas continué en deuxième année. Je savais que mes ambitions étaient ailleurs. Alors que tous mes amis s’inscrivaient en droit, j’ai choisi de m’inscrire en Psychologie. Pendant ma licence de psychologie, j’avais déjà un pied dans le monde du travail puisque je cumulais des petits boulots en parallèle.

Vous étiez étudiante et salariée en même temps ?

Oui, lors de ma troisième année, c’est monté crescendo. J’ai travaillé jusqu’à 24 heures par semaine dans une enseigne de prêt-à-porter. J’ai alors voulu continuer à progresser dans cette entreprise, c’est pourquoi laissé les études de côté et me suis donné un an jour pour jour afin de devenir manager, ce qui n'a pas marché. En 2014, je finis donc ma licence de psychologie grâce à l’enseignement à distance, tout en continuant de travailler. Mener les deux en parallèle a été très formateur pour moi. Pendant cette période, j’ai été très inspirée par le travail des formateurs. Ça a été une prise de conscience pour moi. En licence de psychologie déjà, j’étais attirée par la psychologie sociale et du travail.

Vous avez poursuivi vos études ensuite…

Oui, pour approcher le métier de formatrice, le parcours en Sciences de l’éducation m'a paru le plus cohérent pour arriver à mon but. C'est pourquoi je valide ma L3 en Sciences de l’éducation. Puis, en Juin 2016, ma seconde Licence en poche, j’entame mon service civique, en qualité de formatrice, au sein de l’association UFCV (Union française des centres de vacances et de loisirs) et je poursuis mon Master 1 en parallèle. Durant mon service civique, je produis des supports de formation pour des publics fragilisés, jeunes décrocheurs ou demandeurs d’emploi de longue durée, afin de leur donner des clés pour qu’ils retrouvent un emploi. Ce service civique prend fin en février 2017. J’ai même été lauréate de l’Institut de l’Engagement à la suite de cette mission.
Puis j'ai eu envie d’autre chose. Au sortir de cette mission, je rentre alors chez Adecco Training à Toulouse et réalise un stage en tant qu'assistante formation. Durant 3 mois, je m'occupe de la gestion des parcours de formation des intérimaires d'Adecco, en particulier ceux du secteur aéronautique. Cette période a été intense et épuisante pour moi, mais elle a aussi forgé mon identité professionnelle.

Quel souvenir gardez-vous de l’UT2J ?

Un excellent ! Les cours ont toujours été d’une très grande qualité, denses et pointus, avec un apport théorique solide. Ces clés-là, je m’en sers encore aujourd’hui. Étudier à l’Université Toulouse – Jean Jaurès m'a réellement nourrie intellectuellement.

Vous avez décidé de quitter Toulouse pour Paris ?

Oui, je suis désormais inscrite en Master 2 à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. J’y suis un Master RH, spécialisé dans le Développement des Compétences et la Formation en Europe. Comme il s'agit d'un Master en alternance, je travaille également chez BNP Paribas, en tant que Chargée de Formation. Je gère les dossiers de formation des juristes du Groupe. Chaque mois, je passe une semaine par mois à l’université, 3 en entreprise.

Comment envisagez-vous la suite ?

Je finirai mon Master 2 en Octobre 2018. A l’issue de mon alternance, rien n’est écrit, mais quoiqu'il en soit je me vois relever de nouveaux challenges et travailler sur des problématiques plus larges du domaine de la formation professionnelle. Mon parcours a été sinueux, rude parfois, mais c’est ce qui m’a construite ; aussi bien mes études que mon expérience professionnelle.

Un conseil pour les étudiants ?


Je n’en aurai qu’un seul. Multiplier les expériences professionnelles, les stages... même les petits boulots. C’est ce qui permet de se familiariser avec le monde professionnel, car cela permet de donner du sens à tout ce que l'on apprend à travers les études. Je ne dit pas de cumuler 5 ans d’expérience professionnelle en parallèle de son Master, mais je réalise que si je n’avais fait que suivre les cours, je me serais peut-être ennuyée dans mes études.


Type :
UT2J - Zoom sur..., UT2J - A la une 1

Je recherche une actualité

Je recherche une actualité