Mention Histoire de l'art et archéologie

La Licence mention Histoire de l'art et archéologie a pour objectif de donner aux étudiants une formation générale tant en histoire de l’art qu’en archéologie, avec le souci d’une spécialisation progressive dès la L2.

L’enseignement disciplinaire, qui s’articule autour de grandes périodes historiques (Préhistoire, Protohistoire, Antiquité, Moyen-Age, Temps modernes, Monde contemporain), est associé à l’apprentissage d’une méthodologie spécifique permettant aux étudiants de développer des capacités d’analyse, de sens critique et de formation du goût et permettent aux étudiants de développer leur sens critique et d’acquérir de solides connaissances historiques.

La formation est conçue de manière progressive avec une première année d’initiation à la fois à l’histoire de l’art et à l’archéologie, associant la méthodologie du travail universitaire.
En 2e année, l’étudiant peut choisir de centrer son cursus sur les études en histoire de l’art et archéologie, et amorcer une spécialisation en choisissant dans les UE 302, 303, 304, 402, 403 et 404, des cours en histoire de l’art, ou de poursuivre son cursus amorcé en L1 en associant les études en histoire de l’art et archéologie à l’étude d’une autre discipline (Anthropologie-Ethnologie, Documentation, Histoire, Lettres et Arts, Lettres classiques ou Vers le Professorat des Écoles)

La L2 est une année de consolidation de la méthodologie et des connaissances artistiques et archéologiques.

En 3e année, trois parcours de spécialisation sont proposés :

Parcours Archéologie


Parcours Histoire de l'art


Parcours Marché de l'art

Le parcours Marché de l'art est à capacité limitée.
Ses objectifs, outre la consolidation des connaissances en histoire de l'art, sont l’acquisition de 
notions de droit et de gestion et l'apprentissage de méthodes d'identification, d'estimation, de catalogage et de vente des productions artistiques, notamment.

Compétences disciplinaires

  • Mobiliser une culture générale artistique ainsi que les principales méthodes disciplinaires pour documenter et interpréter une production artistique et un objet archéologique.
  • Mobiliser l’historiographie et l’actualité des méthodes pour définir des problématiques d’étude.
  • Mobiliser  des  concepts  issus  de  disciplines  connexes  (histoire,  anthropologie,  lettres, philosophie, sociologie) pour rattacher les productions artistiques et les objets archéologiques à des contextes sociaux, culturels et technique.
  • Apprécier les démarches et pratiques disciplinaires et interdisciplinaires pour appréhender la dimension visuelle des objets.
  • Identifier l’actualité des problématiques disciplinaires et leurs évolutions selon une réflexion prospective.
  • Utiliser des méthodes de regard et d’observation des productions artistiques et des objets archéologiques adaptées au travail de description, de commentaire et d’analyse.Organiser des ressources documentaires spécialisées, (sites, bases de données, ressources numériques, archives) ainsi que les modalités d’accès.
  • Identifier la terminologie descriptive et critique développée en France et à l’étranger pour commenter les productions artistiques et les objets archéologiques, ainsi que l’historique des termes au sein des systèmes des arts.
  • Repérer  l’organisation  institutionnelle,  administrative  et  associative  de  la  gestion,  de  la conservation et du commerce des productions artistiques et des objets archéologiques.
  • Discerner les éléments essentiels d'une culture matérielle dans un cadre chrono culturel.
  • Mobiliser les concepts et problématiques scientifiques nécessaires à l'approche d’un site archéologique.
  • Inventorier  et  replacer  les  documents  archéologiques  dans  le  contexte  d'une  fouille archéologique.

Compétences préprofessionnelles

  • Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.
  • Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
  • Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
  • Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.
  • Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
  • Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.
  • Se mettre en recul d’une situation, s’auto-évaluer et se remettre en question pour apprendre.

Compétences transversales et linguistiques

  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.
  • Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet.
  • Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
  • velopper une argumentation avec esprit critique.
  • Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.
  • Se servir aisément de la compréhension et de l’expression écrites et orales dans au moins une langue vivante étrangère.