Accès direct au contenu

Recherche avancée

Université Toulouse - Jean Jaurès


Appel d'offres

4ème Congrès Mondial sur la Résilience - Marseille - Juin 2018

Les propositions de communications et d’ateliers devront parvenir au plus tard le 15 décembre 2017.

appel.jpg

appel.jpg

Depuis que le mot résilience fut utilisé, il y a deux mille ans, dans le champ juridique, lors de procès relatés par Cicéron et Sénèque le Père, la métaphore du « rebondissement » a été adoptée dans de nombreux domaines. En effet, la résilience intéresse les chercheurs et les praticiens de champs épistémiques très différents : psychologie et psychiatrie, écologie et socio écologie, travail social, réadaptation, éducation, fonctionnement des organisations, science des matériaux, économie, culture, droit et relations internationales.

L’intérêt porté à la résilience et l’important volume de résultats de recherches accumulé au cours des années tendent à structurer actuellement une science de la résilience, conçue comme la science du fonctionnement des systèmes complexes soumis à des perturbations. Parallèlement, la résilience psychologique – qui a connu un énorme développement – fascine et, en même temps, intrigue par la dissonance entre sa complexité et le fait d’être le résultat d’un processus impliquant des facteurs qui n’ont rien d’exceptionnel. Cela entraîne, parfois, une banalisation de la résilience.

Si le développement d’une science de la résilience conduit à des théorisations souvent accessibles uniquement à un cercle restreint de spécialistes, la banalisation est à l’origine de formulations de type concept « parapluie », concept « à géométrie variable », voire même  « terme fourre-tout ». Ces deux tendances opposées expliquent, en bonne partie, le caractère récurrent de la question : « à quoi sert la résilience ?».

Pour apporter des réponses à cette question, Resilio – Association internationale pour la promotion et la diffusion de la recherche sur la résilience – organise à Marseille (France), du 27 au 30 juin 2018, en partenariat avec l’Université Aix-Marseille, le Quatrième congrès mondial sur la résilience. À cette occasion, des chercheurs et des praticiens de tous les domaines où est utilisé le concept de résilience pourront échanger sur les pratiques professionnelles basées sur le concept  résilience, dresser un bilan des &l`quo» sevoir-faire » disponibles, discuter de comment la théorie de la résilience a modifié leurs pratiques et déterminer les directions futures de travail.

Appel à communications
Les propositions de communications et d’ateliers devront parvenir au plus tard le 15 décembre 2017.

Dans le cas de communications, la proposition devra être accompagnée du nom du communicant et de ses coordonnées complètes, d’un résumé de 400 mots maximum, et d’un court CV.
Dans le cas d’un atelier, la proposition devra comporter le nom de l’organisateur ainsi que ses coordonnées complètes, un résumé de l’objectif de cet atelier, une proposition de structuration, ainsi qu’un court CV de l’organisateur

Le congrès étant consacré aux « Pratiques basées sur la Résilience », il est recommandé de proposer des communications et des ateliers sur toutes les applications possibles du concept de résilience, allant de la clinique aux relations politiques internationales.
L’ensemble des propositions seront examinées par les membres du conseil scientifique. La réponse aux propositions sera communiquée au plus tard le 1er février 2018.
Le texte complet des communications devra être déposé lors de l’ouverture du congrès.

Des sessions de poster seront également organisées lors du congrès ; il est vivement recommandé de solliciter les doctorants pour une présentation de ces posters ou de leur sujet de thèse (en 180 secondes).

Les propositions sont à envoyer à hubert.mazurek@ird.fr, en format Word.

Consulter le Texte de l'Appel à Session et Communication.


Je recherche un article

Je recherche un article