Accès direct au contenu

Recherche avancée

Université Toulouse - Jean Jaurès


Recherche

Racial Passing in Literature and Film/ Passer pour un blanc dans la littérature et au cinéma

le 1 décembre 2017

Journée d'études organisée par le laboratoire CAS

blanc.jpg

blanc.jpg

Le racial passing appartient-il au passé? Aux Etats-Unis, les trajectoires des individus à la peau très claire qui se faisaient passer pour des blancs sont relativement difficiles à documenter puisque la stratégie du racial passing consiste précisément à effacer les potentielles archives. Pourtant, de nombreuses fictions ont été dédiées aux secrets, aux dilemmes et aux hantises des passeurs de frontières raciales entre la fin du dix-neuvième siècle et la fin des années 50 aux Etats-Unis. Depuis les années 1990, le passing suscite un regain d'intérêt avec le développement des études sur le métissage mais aussi avec la reconnaissance progressive mais toujours problématique de la catégorie du métis dans les recensements et les représentations collectives aux Etats-Unis. Les gender studies et queer studies ont suggéré des articulations nouvelles entre le brouillage des frontières de genre et celle des frontières raciales dans l'ensemble du monde anglophone.

Quant aux études sur les constructions historiques de la « blancheur », elles contribuent aussi à renouveler les approches du racial passing. A l'occasion de cette journée d'études, nous souhaitons revenir à notre tour sur le phénomène du passing et sur la diversité de ses représentations et interprétations dans la littérature et au cinéma.


Is passing really passé? In the 1920s and 1930s the figure of the light-skinned African American who crossed the color line and thus gained access to the privileged white caste attracted considerable interest both in the white and black reading public: the figure of the racial impostor revealed the contradictions of a system that constructed racial identities through hypodescent and the "one drop" rule - through strictly binary racial categories that prevented the category of the mixed raced individual from emerging in the United States.

Since the 1990s, novels and films dealing with racial passing have been the focus of renewed attention, with the development of studies on the mixed race category and the rise of gender studies: the transgression of racial frontiers has often been articulated with the queering of gender boundaries thus broadening the implications of the act of passing. Scholars who focus on the shaping of whiteness as racial construct also brought new perspectives to the subject of racial passing. In this symposium we wish to continue exploring the complex aesthetic and ideological values of racial

Contact :
Aurelie Guillain
Lieu(x) :
Université Toulouse - Jeau Jaurès
Maison de la recherche, Amphi F417

Documents à télécharger :

Je recherche une actualité

Je recherche une actualité