Accès direct au contenu

Recherche avancée

Université Toulouse - Jean Jaurès


Appel d'offres

Colloque "Enseigner la littérature en questionnant les valeurs"

Date limite de soumission : 15 février 2017

Sans titre.png

Sans titre.png

Colloque "Enseigner la littérature en questionnant les valeurs" 21, 22 et 23 novembre 2017 à l'Université Grenoble Alpes

La composante LITEXTRA lance un appel à contributions pour un colloque, organisé les 21, 22 et 23 novembre 2017 à l'Université Grenoble Alpes, visant à examiner les modalités d'un enseignement de la littérature par l'éthique et de l'éthique par la littérature.
Défendre et promouvoir les valeurs de la République est à l'ordre du jour, à une époque où le déchaînement de la violence terroriste et son onde de choc sur le public scolaire ont replacé la question de l'éducation à la citoyenneté au centre des préoccupations éducatives. La réflexion collective dans un premier temps s'est centrée autour des questions de la pédagogie de la laïcité à l'école et de l'enseignement du fait religieux, comme en témoigne le colloque interdisciplinaire « Transmission des valeurs de la République », qui s'est tenu à l'ESPE de Lyon en juillet 2015.

En 2016, c'est « la fraternité en éducation et l'éducation à la fraternité » qui a fait l'objet d'une réflexion interdisciplinaire lors d'un colloque organisé à Montpellier. Or il est une question plus générale, qui dépasse de loin le cadre des croyances affichées et leur manifestation du moment : la nécessité d'une formation des élèves à une posture éthique d'interprète, quels que soient les discours auxquels ils ont affaire. Cette question ne se réduit pas à celle de l'éducation aux médias, même si cette dernière s'avère également nécessaire. Il s'agit d'une préoccupation d'ordre politique, en ce qu'elle réintroduit la question de l'effet de vérité des textes et la question des valeurs que le lecteur actualise à leur contact. Depuis une trentaine d'années, en France, ces questions restent trop souvent délaissées par l'école, qui favorise plutôt une certaine neutralité axiologique, le refuge dans une approche formaliste de la littérature, quitte à donner aux élèves le sentiment de l'absence de sens actuel face aux textes du passé.

En pratique, il arrive souvent que la portée éthique, politique ou philosophique des textes soit escamotée. Soit qu'elle ne figure pas comme objectif explicite des séquences d'enseignement des professeurs, soit qu'elle soit abordée en surface ou reléguée en fin de progression, ou bien qu'elle ne soit pas construite par les élèves mais donnée, et dans ce cas il s'agit souvent, dans une logique purement causale, d'un apport culturel sur le contexte historique de production. L'effet de sens est rarement rendu actuel pour les élèves, en résonance avec le monde où ils vivent. La coupure culturelle est telle, que la rencontre avec les textes bien souvent ne se fait pas.

Simultanément, l’exigence des élèves que le lien au langage soit un rapport de vérité, et partant de justice, n’a sans doute jamais été aussi vive. Redonner un fondement théorique solide, à la présence en littérature d’une logique de vérité, s’avère donc une nécessité de premier ordre, si l’on ne veut pas que cette demande soit comblée par des discours totalitaires prospérant sur un sentiment vécu d’exclusion ou de désymbolisation.

L’enseignement de la littérature doit être capable de redonner toute sa dimension d’engagement éthique à l’acte interprétatif des élèves, en maintenant ouverts l’intervalle culturel qui nous sépare du texte lu, autant que les écarts d’acceptabilité entre les lectures, au sein de la communauté interprétative que forme la classe. Il s’agit que la littérature offre en classe le meilleur des détours, pour faire vivre en acte l’exercice civique et critique de la pensée.

Dans le prolongement de la journée d’étude organisée par la composante LITEXTRA de l’UMR 5316 Litt&Arts – CNRS, « Enseigner la littérature en questionnant les valeurs », qui se tiendra le 16 novembre 2016 à l’Université Grenoble Alpes, le présent colloque international vise à penser les modalités d’un enseignement de la littérature recentré sur la question des valeurs, au travail dans les textes et leur lecture. Les cycles scolaires visés sont ceux de l’enseignement secondaire, mais intègrent la liaison avec la fin de l’école primaire.

Date limite de remise : 15 février 2017
Utiliser la fiche de dépôt [DOC - 80 Ko]
Maximum 500 mots
Bibliographie indicative de 10 références maximum
Intituler le fichier « NOM_prénom » suivi du n° de l’axe

En savoir plus.


Je recherche un article

Je recherche un article