Accès direct au contenu

Recherche avancée

Université Toulouse - Jean Jaurès


Recherche

Au coeur de la recherche

Programme Fédératif de Recherche Transdisciplinaire « Bébé, petite Enfance en COntextes » (BECO)

Beco.jpg

Beco.jpg

Coordonné par Chantal Zaouche Gaudron,
Professeure de psychologie de l’enfant, UT2J, UMR Lisst-Cers.

Membres du bureau : Charlotte Casper, Michèle Kelly-Irving, Christine Mennesson, Emmanuelle Rial-Sebbag, Chantal Zaouche Gaudron

Forces en présence
Sur la base de compétences scientifiques dans le champ de la petite enfance et des motivations à rendre intelligibles leurs résultats de recherche et à les confronter à d’autres, les forces de recherche contactées au sein de 8 unités de recherche (UT1-Capitole, UT2J, UT3-UPS) sont à l’heure actuelle : UMR 5193 LISST (CNRS, EHESS, MAAF, UT2J) ; UMR 5549 CerCO (CNRS, UT3) ; EA 7419 CRESCO (UT3) ; EA 827 LERASS - Grecom (UT2J, UT3, UM3); EA 1920 CDP (UT1-Capitole) ; UMR 1027 (Inserm, UT3) ; UMR 1043 CPTP (CNRS, Inserm, UT3) ;  UMR 1214-Tonic (Inserm, UT3).
Plus d’une trentaine de chercheurs et enseignants-chercheurs statutaires participent d’ores et déjà au projet.

Objectifs stratégiques
La visée de ce programme fédératif de recherche transdisciplinaire « Bébé, Petite Enfance en Contextes » (BECO) sera, dans un premier temps, de rendre visible et lisible l’accumulation de savoirs scientifiques issus de plusieurs disciplines qui ont permis de résoudre un certain nombre de problèmes touchant au domaine de la petite enfance (0-6 ans) sur le site toulousain.
L’objectif est d’améliorer les connaissances relatives à la période de la petite enfance et de concevoir une meilleure analyse des vulnérabilités potentielles liées à la période sensible qu’elle constitue dans sa dimension bio-psycho-sociale, tout en précisant les facteurs de protection qui amènent les enfants à être ou à devenir résilients. Ce projet permettra aussi de préciser, dans un second temps, les questions vives et les points aveugles dans les connaissances actuelles, formulées à la fois par les chercheurs et par les professionnels et les acteurs de la société civile. Au-delà, les interrogations seraient confrontées à celles posées par les chercheurs et acteurs internationaux qui œuvrent eux aussi dans le champ de la petite enfance et de nous nourrir de leurs connaissances scientifiques et des actions menées dans leur pays d’appartenance.

La centration de ce programme sera relative au développement de l’enfant dans son acception large référant à la psychologie, la sociologie, l’anthropologie mais aussi aux neurosciences, à l’épidémiologie, à la santé publique, au droit, aux sciences de l’environnement, à la géographie, à la médecine, aux sciences de l’information et de la communication, à l’économie… etc.

Les visées envisagées, riches de potentialités, intéressent tout autant le domaine de l’éducation que celui de la santé, et plus largement celui du bien-être physique et psychique et de la qualité de vie durant la prime enfance. Pouvant être synthétisé comme suit :
  • La thématique de la petite enfance (0-6 ans) constitue ce qui traverse tout le projet, et est au cœur de ce programme de recherche.
  • Résilience et vulnérabilités sont au cœur des processus mis en perspective dans une approche transdisciplinaire.
  • Les contextes dans lesquels les enfants entretiennent des interactions (bio-psycho-social) seraient évoqués de la manière suivante : familial ; médical (ex : prématurité) ; social (déterminants, supports, inégalités) ; préscolaire ; culturel ; cadres de vie et habitats (quartier, ville, urbanisme… ; environnemental (eau, air, alimentation…).
  • Au sein de ces différents contextes, peuvent être convoqués des facteurs développementaux, biopsychologiques, sociaux et culturels.
  • Enfin, peuvent être identifiées des pratiques : corporelles, alimentaires, sanitaires, numériques, culturelles, légales.
  • La question de la transmission des savoirs (recevabilité des experts, résistance face aux savoirs, discours savants, dialogue avec la société civile, etc.) est aussi posée.

Une plateforme collaborative dans le champ de la petite enfance (0-6 ans), en cours de réalisation, a pour visée de proposer un véritable dispositif  de coopération scientifique qui associe des chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants, post-docs, des professionnels et des acteurs de la société civile autour de plusieurs axes communs dans le champ de la prime enfance.

Elle poursuit plusieurs objectifs :
- rendre visible la recherche dans le champ de la petite enfance sur les territoires régional et départemental ;
- organiser l’interface avec les acteurs susceptibles d’être intéressés par ces travaux, voire de les susciter (entreprises, professionnels, collectivités, organismes publics et para-publics, associations) ;
- regrouper l’expertise produite par  la recherche fondamentale et appliquée ;
- analyser les pratiques professionnelles et rendre visibles les pratiques d’interventions existant à l’échelle du Grand Toulouse, peu connues de la société civile et des chercheurs, et de proposer une cartographie de ce que les acteurs réalisent sur le terrain ;
- contribuer au débat public, à la diffusion/valorisation des résultats de la recherche et à des formations ;
- contribuer à la mise en œuvre d’une interface entre chercheurs et professionnels (conventions, stages, formations…) ;
- contribuer au développement de recherches interdisciplinaires à vocation européenne et internationale (ANR, Projet européen…) dans le champ de la petite enfance.


Ce programme fédératif de recherche transdisciplinaire BECO et la mise en œuvre de sa plateforme collaborative auraient pour principales missions de se consacrer à l’organisation :
-  du développement de toutes recherches à vocation nationale, européenne et internationale (ANR, Projet européen…) pouvant contribuer au renouvellement des connaissances théoriques et pratiques
-  de séminaires communs axés sur la petite enfance afin de coordonner les recherches ; des journées d’étude annuelles afin de présenter les résultats des travaux scientifiques et des acteurs de terrain ; de colloques internationaux et transdisciplinaires
-  des cycles de conférences/débats à destination du grand public afin de diffuser les connaissances et favoriser les échanges
-  d’une interface entre chercheurs et professionnels (conventions, stages, formations…)


Le programme est soutenu par l’UMR LISST, la Commission recherche-UT2J, la Commission recherche-UT3, le Labex SMS.
 


Je recherche une actualité

Je recherche une actualité