Accès direct au contenu

Recherche avancée

Université Toulouse - Jean Jaurès


La Valorisation c’est quoi ?

Quelques définitions


Une définition « CNE » (HAERES):
Définition générale de la valorisation donnée par le Comité national d'évaluation (CNE) : « Valoriser, c'est rendre utilisables ou commercialisables les connaissances et les compétences de la recherche »

Une des missions de l'Université :
[Les missions du service public de l'enseignement supérieur sont :
« 1° La formation initiale et continue ;
« 2° La recherche scientifique et technologique, la diffusion et la valorisation de ses résultats ; (...)]  Code de l'éducation, article L 123-3

Une définition « UT2J » :
Définition proposée et validée par le Conseil Scientifique de l'Université Toulouse II-Le Mirail :
« L'ensemble des activités, expertises, productions scientifiques mettant en relation, à titre onéreux ou gratuit, les unités de recherche de l'UTM avec les sphères économiques, sociales, industrielles, institutionnelles ou culturelles, au plan local, national ou international, notamment Européen. Les activités de valorisation impliquent des transferts de connaissances et de compétences, des unités de recherche vers les partenaires socio-économiques utilisateurs, impulsant une dynamique partenariale. »
 

La valorisation, un métier récent


Depuis la loi sur l'innovation de 1999, les établissements d'enseignement supérieur et de recherche disposent d'outils et de moyens pour valoriser leurs résultats, notamment par la création de Service d'Activité Industrielle et Commerciale (SAIC), d'Incubateurs d'entreprise ou encore les dispositions relatives à la mobilité des chercheurs vers l'entrepreneuriat.

Des mesures et des incitations fiscales ont permis aux universités, essentiellement technologiques, de contribuer de façon plus marquée au développement industriel et économique. Dans ces nouveaux enjeux, les SHS semblent avoir été moins présentes, notamment en raison de l'incompatibilité du dispositif « brevet » avec les résultats valorisables. Cependant l'impact des recherches menées dans ces établissements sur le développement économique ou social est bien réel et effectif. La mise en place de plusieurs services de valorisation dans ces universités ces dernières années en est le signe évident.
Un chantier important s'ouvre donc pour les SHS qui peuvent exploiter d'autres modes de valorisation tout aussi reconnus, tels que ; le droit d'auteur, le transfert de savoir-faire, l'innovation service, la collaboration avec les sciences de l'ingénieur, la marque commerciale ou encore l'image de marque.

La contribution de la recherche en SHS dans le développement économique et social ainsi que sur l'évolution des pratiques professionnelles est avérée. La recherche en SHS contribue à l'amélioration des pratiques professionnelles, concourt au développement économique et participe à la qualité de vie. Un impact certain et ancien mais dont la traçabilité reste encore a organiser...A toutes les étapes de son développement, une entreprise doit prendre en compte, quelle que soit sa spécialité, les différents enjeux sociétaux, humains et organisationnels inhérents à son activité.

Les SHS sont une source d’« idées » nouvelles et prospectives foisonnantes. Les recherches en SHS sont à la source d’expertises pointues qui apportent des éclairages stratégiques, améliorent la qualité organisationnelle et contribuent à l’amélioration des performances.