Accès direct au contenu

Recherche avancée

Université Toulouse - Jean Jaurès


Écrire la Ville 2017 est attribué à Laurence Cossé !

le 18 novembre 2017

Le prix littéraire initié par l'UT2J, l'Ecole d'Architecture et la Librairie Etudes Mirail récompense la Grande Arche parue aux Éditions Gallimard.

Laurence Cossé. Photo Catherine  Hélie Gallimard.  (2).JPG

Laurence Cossé. Photo Catherine Hélie Gallimard. (2).JPG

C'est au théâtre Garonne qu'a eu lieu le dévoilement de la lauréate du Prix Écrire la Ville 2017, samedi 18 novembre.

Lancé en 2016, situé à la croisée des études urbaines et de la littérature, Écrire la Ville est un prix littéraire ayant pour but de saluer une œuvre contemporaine, qui se distingue par ses qualités littéraires et par un regard particulièrement original et fort sur la ville.

Laurence Cossé,  née en 1950 à Boulogne-Billancourt est journaliste, critique littéraire (Le Quotidien de Paris) et productrice-déléguée sur la station de radio France Culture.

Laurence Cossé s’est vu décerner le Prix du jury Jean-Giono (1996) et le Grand prix de littérature de l'Académie française (2015).

Elle a publié une douzaine de romans et un recueil de nouvelles, principalement aux éditions Gallimard. Sa pièce de théâtre La Terre des folles a été créée à Bruxelles en 2005 et transcrite sous la forme d’un oratorio pour chœur et orchestre créé en 2002 à Guebwiller.

Les autres auteurs de la sélection 2017 :

Guy Delisle,
Chroniques de Jérusalem, Delcourt, 2011

Philippe Le Guillou,
Les années insulaires, Gallimard, 2014

Laure Murat,
Ceci n’est pas une ville, Flammarion, 2016

Philippe Rahmy,
Béton armé, La Table Ronde, 2015

Aro Sainz de la Maza,
Le Bourreau de Gaudí, Actes Sud, 2014

Joy Sorman,
L’inhabitable, Gallimard, 2016

Le président du jury 2017 :

Aurélien Bellanger
Né en 1980 à Laval, il s’installe en région parisienne, où il suit des études de philosophie. Il entreprend une thèse intitulée La métaphysique des individus possibles sous la direction de Frédéric Nef à l'École des hautes études en sciences sociales.
Il travaille un temps à la librairie L'Arbre à lettres à Paris, avant de se consacrer à la littérature.
En 2010, il publie son premier livre aux éditions Léo Scheer : Houellebecq écrivain romantique. En 2012, paraît son premier roman, La Théorie de l'information, aux éditions Gallimard. Le personnage principal est en partie inspiré de la biographie de Xavier Niel, fondateur de Free. Le titre du roman est une référence à la théorie de l'information développée par Claude Shannon à partir de 1948.
Le deuxième roman d'Aurélien Bellanger, L'Aménagement du territoire, sort en 2014 (prix de Flore) ; le troisième, Le Grand Paris, en 2017.
Depuis fin août 2017, il anime une courte rubrique régulière le matin sur France Culture : La conclusion d'Aurélien Bellanger.
 
Envie de vous investir dans l’organisation du prix, la vie de l’association, faire partie des comités de lecture, contactez nous !
 
Photo Laurence Cossé/Gallimard


Type :
UT2J - A la une 1

Je recherche une actualité

Je recherche une actualité