EA00803T - Littératures et sociétés contemporaines dans les Amériques

Semestre Semestre 2
Crédits ECTS 4
Volume horaire total 25

Responsables

Responsable : Cristelle MAURY

Equipe pédagogique :

Contenu

Présentation de l’enseignement :

Partie 1 : Littérature mexicaine « La transgénéricité dans la cyberlittérature. L’exemple de Minificción para niñxs lgtbi de Sayac Valencia. »

Il s’agira d’étudier la transgénéricité à partir de l’analyse d’une œuvre : la série de mini-fictions que Sayac Valencia publie sur son blog intitulé « Amarillo y rayas ». Le corpus cyber-littéraire se prête encore davantage à la transgénéricité qu’un corpus destiné à une publication papier.

Le recueil de Sayac Valencia, de forme poétique, mêle la musique, la photographie, la poésie dans une forme souple dont l’architecture est modifiable par la·le lecteur·rice. Il relève également d’une réflexion sur la philosophie du sujet.

A partir de cet exemple, nous essaierons de comprendre le fonctionnement de la transgénéricité, ce qu’elle a de différent par rapport à l’inter ou la pluri-généricité, ses particularités dans le cyberespace et le sens structurant qu’il faut lui donner dans un texte qui non seulement joue sur une forme insaisissable mais dont l’objectif est clairement de déconstruire les normes de genre, tant sur un plan esthétique que philosophique et culturel.

Partie 2 : Cinéma nord-américain indépendant « Transgénéricité et subversion dans le cinéma de Todd Haynes »

A partir de l’étude de trois adaptations du metteur en scène Todd Haynes, Poison, une des œuvres fondatrices du mouvement « New Queer cinema » d’après les romans de Jean Genet, la mini-série Mildred Pierce adaptée du roman de James Cain, et Carol, adaptation du roman de Patricia Highsmith, nous nous interrogerons sur la transgénéricité dans une œuvre postmoderne marquée par l’imitation, la parodie et le pastiche.

Ces films sont en effet non seulement des adaptations d’œuvres littéraires mais ils se nourrissent également d’une multitude d’autres sources, formes et styles, allant du magazine télévisé à sensation au film d’horreur, en passant par le film noir classique et le mélodrame flamboyant. Ils empruntent aussi bien à la tradition hollywoodienne classique qu’à la culture populaire.

On montrera dans quelle mesure ces films revisitent les canons de la littérature et du cinéma par leur contenu provocateur, et par la réappropriation des codes du cinéma hollywoodien, ainsi que d’autres formes de production culturelle à des fins de subversion. En effet ils offrent des représentations revisitées de la communauté LGBT+ qui s’affranchissent des images positives, donnant ainsi une voix aux minorités (tueurs gays, noirs, lesbiennes, prostitués…).

L’objectif de l’enseignement :

Cette UE vise à initier les étudiants à la démarche de recherche et aux problématiques liées au genre et aux sexualités à travers la présentation du concept de transgénéricité dans le domaine artistique (cinéma/littérature plus particulièrement mais pas exclusivement) et à son application à un double corpus articulant Amérique du Nord/ Amérique latine, et composé de productions artistiques contemporaines qui remettent en cause les normes et les canons.

Bibliographie

Sources primaires :

  • Sayac Valencia, minificcion para niñxs lgtbi http://amarilloyrayas.blogspot.com/
  • Cain, James (1941), Mildred Pierce, Everyman’s Library, New York, Toronto, 2003.
  • Genet, Jean (1951), Notre Dame des Fleurs, Folio, 1976.
  • ---- (1951) Miracle de la rose, Folio, 1977.
  • ---- (1948) Journal du voleur Folio, 1982.
  • Highsmith Patricia (1952), Carol, Bloomsbury Publishing PLC, London, 2010.
  • Poison, dir. Todd Haynes, prod. Killer Films, Bronze Eye Productions, 1991.
  • Mildred Pierce, dir. Todd Haynes, prod. HBO, Killer Films, 2011.
  • Carol, dir. Todd Haynes, prod. Number9 Films, Film4, Killer Films, StudioCanal, 2015.
  • Un chant d’amour, dir. Jean Genet, prod. Nico Papatakis, 1950.

Sources secondaires :

  • Aaron, Michele ed., New Queer Cinema: a Critical Reader, Rutgers University Press, New Brunswick, New Jersey, 2004.
  • Moncond’huy, Dominique, et Henri Scepi. 2008. Les genres de travers. Littérature et transgénéricité. Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 374 p.
  • Morrison, James ed., The Cinema of Todd Haynes, All that Heaven Allows, Wallpaper Press London, 2007.
  • Paveau, Marie-Anne, 2014, « Ce qui s’écrit dans les univers numériques », Itinéraires, n°1, [En ligne], mis en ligne le 12 janvier 2015, https://itineraires.revues.org/2313.
  • , 2017, « Féminismes 2.0. Usages technodiscursifs de la génération connectée », Argumentation et Analyse du Discours, n° 18, [En ligne], mis en ligne le 14 avril 2017, http://aad.revues.org/2345.
  • _          , 2014, Quand les corps s’écrivent. Discours de femmes à l’ère du numérique.
  • https://poetassigloveintiuno.blogspot.com/2015/02/margarita-sayak-valencia-triana-14781.html
  • Schaeffer, Jean-Marie, Qu'est-ce qu'un genre littéraire ? Éditions du Seuil (Poétique), 1989.