• International,

Après Torus, l’UT2J s'engage dans Montus

Publié le 11 septembre 2019 Mis à jour le 11 septembre 2019

Montus est un projet Erasmus + Capacity building avec pour thématiques le cloud computing, le big data et l'intelligence artificielle. Financé pour 3 ans, à hauteur d'1 million d'euros par l’Union européenne, c'est l’un des 6 projets français sélectionnés parmi les 874 candidatures.

Dans la continuité de Torus

L’UT2J, déjà membre du projet Torus, continue d’être partie prenante autour du projet Montus (Master Of New Technologies Using Services) aux côtés de :

• l'Ensa - École nationale supérieure d'architecture de Toulouse
• l'Eisti - École internationale des sciences du traitement de l'information (campus de Pau)
• l'Université de Ferrare (Italie)
• l'Université Vrije de Bruxelles (Belgique)
• la Faculté des sciences de l'ingénieur et de technologie de l'Université nationale de Hanoï (Vietnam)
• l'Université d'architecture de Hanoï (Vietnam)
• l'Université Nong Lam à Ho Chi Minh Ville (Vietnam)
• l'Asian Institute of Technology (Pathumthani, Thailande)
• l'Université Walailak  (Nakhon Si Thammarat, Thailande)
• l'Université royale des beaux arts (Phnom Penh, Cambodge)
• l'Institut de technologie du Cambodge (Phnom Penh, Cambodge)

Le projet est porté par Dominique Laffly, géographe et professeur à l'Université Toulouse - Jean Jaurès.

 
Les +
: par rapport à Torus, Montus s’ouvre à de nouvelles thématiques (biodiversité, agriculture, micro-climat urbain, etc.) et accueille également de nouveaux acteurs : AUF  - Agence française de la Francophonie (Asie Pacifique, Hanoi), MEEO - Meteorological Environment Earth Observation (Italie), IAE - Institute of Agriculture and Environment (Hanoi) et HUPI, société française spécialisée dans le cloud computing.

Le cloud computing utilise des serveurs informatiques distants par l'intermédiaire d'un réseau, généralement Internet, pour stocker des données ou les exploiter.


Des données au service de l’avenir

L’ambition de MONTUS ? Développer la recherche en cloud computing et big data appliquée aux sciences de l’environnement. Promouvoir son enseignement dans les pays asiatiques partenaires, notamment avec la création d’un nouveau master spécifique à l’Université d’ingénierie et de technologies de Hanoï (Vietnam) et la publication d’ouvrages de référence (éducatifs, scientifiques).

Le cloud computing offre des capacités uniques pour analyser les immenses bases de données environnementales désormais disponibles. Très peu enseigné, il nécessite un investissement théorique majeur afin d'être utilisé sur des projets concrets. Déjà porté par Torus puis maintenant par Montus, ces projets auront à cœur de renforcer les liens entre éducation, recherche et ingénierie environnementale.

Au final, ce ne sont pas moins de 60 membres permanents qui travailleront alternativement en Europe et en Asie dans le cadre de ce projet. Réunis sous forme d’ateliers thématiques et pratiques, différents thèmes environnementaux à développer sur le cloud computing seront abordés comme l’érosion, la pollution atmosphérique, les incendies de forêts, etc.

Plus d'information sur Montus