• Recherche,

Archéo-Sexisme

Publié le 21 septembre 2020 Mis à jour le 5 octobre 2020
du 5 octobre 2020 au 3 décembre 2020

Une exposition de témoignages sur le sexisme en archéologie, à découvrir à la Maison de la Recherche

Dans le cadre du festival Sexe, Genre et Archéologie organisé par l'APAREA, la Maison de la Recherche accueille pour la fin d'année l'exposition Archéo-Sexisme.

L’archéologie est un milieu professionnel particulier, alliant pratique de terrain, travail de laboratoire, milieu universitaire, monde de l’entreprise, service public et secteur privé. Pour les femmes archéologues, ces conditions de travail particulières sont souvent à l’origine de contraintes liées à leur genre. Le sexisme en archéologie se manifeste sous la forme de remarques, de gestes et de comportements inappropriés, ainsi que par des difficultés accrues d’accès à l’emploi.
Ces actes demeurent encore trop souvent minorés, marginalisés ou tout simplement niés. Cette exposition est l’occasion pour l’association Archéo-Éthique de sensibiliser un public issu du monde du patrimoine et de l’archéologie, directement concerné par le sujet, dans l’espoir de faire évoluer la situation et d'encourager la mixité et l’égalité à travers une meilleure éthique dans le monde de la recherche.

Exposition illustrant le sexisme en archéologie, principalement sur les terrains de fouilles, elle présente des témoignages, recueillis par Paye ta Truelle et l’association Archéo-Éthique, illustrés par des artistes.

A noter également, en parallèle de l'exposition :
- un temps de rencontre avec deux des trois créatrices de l’exposition : Ségolène Vandevelde (UMR 7041 ArScAn) et Beline Pasquini (UMR 7041 ArScAn), pour discuter de la naissance de l’exposition et du projet de label « Chantier Ethique », le 22 octobre à 17h30 à la Maison de la Recherche (salle E412).

- un café-débat "Une archéologie de genre : quand les sciences humaines analysent la construction sociale des identités dans les sociétés passées" au café du Quai à 18h le 24 novembre