[ 7 - 11 sept 2020 ] Colloque MESO : un colloque repensé, dématérialisé et plus largement ouvert

Publié le 25 juin 2020 Mis à jour le 15 juillet 2020
du 2 juin 2020 au 31 août 2020

Un colloque sur le Mésolithique très attendu

Tous les cinq ans depuis 1973, tous les spécialistes du Mésolithique européen se réunissent dans une ville le temps d’un bel évènement, accueillant entre 400 et 600 personnes, venues du monde entier. Très attendus, ces rendez-vous donnent lieu à bon nombre de communications et à la publication d’actes faisant référence.
Après Santander en 2010 et Belgrade en 2015, c’est Toulouse qui a été choisi pour accueillir le dixième congrès international sur le Mésolithique en Europe, du 7 au 11 septembre 2020. La candidature de la ville rose ayant séduit les participants car faisant la part belle aux temps d’échanges (moins de sessions en parallèle, des temps de présentation plus longs…).

Soutenu par les 22 membres du comité scientifique international, 4 chercheurs du laboratoire TRACES, Thomas Perrin, Benjamin Marquebielle, Sylvie Philibert et Nicolas Valdeyron, également directeur, constituent le comité d’organisation de MESO 2020. Ils peuvent également compter sur l’aide administrative de Philippe Miroux, secrétaire général du laboratoire, et organisationnelle du CPRS.

Passage au virtuel
Face à la crise sanitaire actuelle et aux annulations massives d’évènements, l’équipe organisatrice a dû repenser entièrement le colloque à quelques mois de sa tenue. La solution du report a vite été écartée, les crédits des financeurs étant acquis pour cette année seulement et l’agenda 2021 étant déjà bien rempli de manifestations. 
Le choix s’est donc porté sur une forme dématérialisée. Les frais d’inscription ayant été supprimés, le colloque s’ouvre alors à un public plus large, avec notamment des participations de scientifiques de pays émergeants, et revêt maintenant un caractère écoresponsable. 500 participations sont espérées.

Cette nouvelle forme n’a pas dissuadé les participants, bien au contraire ! Puisque 250 propositions ont été reçues suite à l’appel à communications. Les candidats sélectionnés devront préenregistrer leur présentation en 20 minutes maximum, et l’accompagner d’un diaporama. Toutes les vidéos ainsi recueillies seront mises à disposition des participants, par session, sur le site internet du colloque, quelques jours avant l’ouverture. C’est également le cas pour les posters, consultables en ligne.

Pour permettre discussion et interaction, tout au long du colloque, des espaces de discussion en live seront ouverts entre 10h et 15h. La répartition des participants sur différents fuseaux horaires rendant impossible le live intégral. Avec plus de 30 nationalités différentes recensées, l’anglais a logiquement été choisi comme langue de référence pour le colloque.
Sur le programme initial, une journée était dédiée aux excursions. La visite sur les sites étant plus que compromise à l’heure actuelle, l’équipe mettra en ligne sur le site internet plusieurs films pour découvrir, redécouvrir et en apprendre toujours davantage sur la grotte de Niaux, le Mas d’Azil, la grotte des Fieux ou encore Roquemissou.

Tous les aspects techniques évoqués ont été géré par le service de la DTICE de l’UT2J, qui a également édité un guide pour aider les participants dans la réalisation de leur vidéo.

Pour continuer dans la lancée de l’accessibilité et du dématérialisé, l’équipe organisatrice a aussi décidé de publier les articles du colloque en Open Access, sans limitation de taille, pour un accès libre pour tous.

Envie de participer au colloque MESO ?

Inscription gratuite mais nécessaire sur le site : meso2020.sciencesconf.org