• Recherche,

Le portrait peint au cinéma

Publié le 28 août 2019 Mis à jour le 25 mai 2021
du 21 juin 2021 au 23 juin 2021 Université Jean-Jaurès, nouvelle MDR ou bâtiment du Gai Savoir
Cinémathèque de Toulouse
portrait
portrait

Colloque organisé par le laboratoire PLH

Si la présence des oeuvres peintes à l’écran a fait l’objet de nombreux travaux universitaires dans le champ des études cinématographique, le portrait peint a nettement moins retenu l’attention. Sur le plan esthétique, c’est pourtant là un objet qui instaure un régime de représentation tout à fait singulier. En sa présence, c’est moins la question qui règle « la performance de représentation » que celle du « droit de représentation » (Hans Belting) gouvernant l’accès du sujet à l’image qui se trouve en effet relancée. Prenant acte de la dimension intermédiale du portrait, on s’intéressera ici à la puissance figurale du portrait peint au cinéma, aux fonctions iconologiques, narratives et projectives que lui délègue parfois le film. Toute théorie du portrait reposant sur une négociation raisonnée entre des propriétés anthropologiques, des valeurs esthétiques, des qualités figuratives et des problématiques historiographiques, avec ce colloque il conviendra, aussi, de les privilégier.
Contact :
Fabienne Bercegol, Philippe Ragel