AN00803V - Regards croisés sur les civilisations du monde anglophone

Accessible en Formation à distance
Semestre Second semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Langue(s) d'enseignement

Anglais

Responsables

Rachel Rogers

Pré-requis

Licence 3 LLCE anglais

Contenu

CONTRÔLE CONTINU : CHOIX ENTRE DEUX PROGRAMMES

Groupe 1 : « Guerres culturelles et histoire raciale aux États-Unis »

Ce séminaire aborde l’histoire raciale des États-Unis dans une perspective culturelle. Depuis les années 60, la société états-unienne est marquée par des guerres culturelles issues des oppositions politiques violentes qui ont marqué la période d’après-guerre. Si ces guerres culturelles ont des origines et des manifestations multiformes, force est de reconnaître qu’elles sont souvent liées aux questions raciales qui marquent les États-Unis presque depuis sa création. Ce séminaire vise à mettre en relation ces débats avec les questions raciales qui ont agité le pays ces cinquante dernières années. Nous y traiterons des questions de représentations, de mémoire, d’identité qui se font jour au travers de ces oppositions idéologiques et culturelles. La réflexion s'articulera principalement autour de l'héritage, dans la société contemporaine, de l'oppression raciale institutionnalisée qu'ont représenté l'esclavage et la ségrégation jusque dans les années 1960.

 

Groupe 2 : « Critique de la vie politique et sociale en Grande Bretagne depuis le 17ème siècle : radicaux et satiristes »

Ce séminaire aborde la façon dont la vie politique et sociale de la Grande-Bretagne est remise en question par des radicaux, pamphlétaires et satiristes de tous bords politiques depuis les guerres civiles du milieu du dix-septième siècle. Nous étudierons la représentation des figures d’autorité, du système politique britannique, de l’étranger, de la société et des mœurs à travers le prisme de l’œuvre de satiristes et artistes tels que Jonathan Swift, Bernard Mandeville, James Gillray, Thomas Rowlandson et George Cruickshank, dans les écrits des radicaux, hommes ou femmes, comme Mary Astell, Catharine Macaulay, Mary Wollstonecraft, Richard Price ou Thomas Paine ou bien dans des œuvres de propagande, des chansons populaires de l’époque, ou des journaux tel Punch Magazine.

Bibliographie

 Bibliographie indicative (groupe 1)

Bonilla-Silva, Eduardo. Racism without Racists: Color-Blind Racism and the Persistence of Racial Inequality in America. Lanham, MD: Rowman & Littlefield, 2009.

Eichstedt, Jennifer and Stephen Small. Representations of Slavery: Race and Ideology in Southern Plantation Museums. Washington, D.C.: The Smithsonian Institution, 2002.

‪Fabre, Geneviève and Robert G. O'Meally. History and memory in African-American Culture. Oxford: Oxford University Press, 1994.

Hall, Jacquelyn Dowd. “The Long Civil Rights Movement and the Political Uses of the Past.” Journal of American History 91.4 (2005): 1233–1263.

Theoharis, Jeanne. A More Beautiful and Terrible History: The Uses and Misuses of Civil Rights History. Boston: Beacon Press, 2018.

 

Bibliographie indicative (groupe 2) :

Cottegnies, Line. Mary Astell et le féminisme en Angleterre au XVIIè siècle, textes traduits et présentés par Line Cottegnies. ENS Editions, 2008. (Coll. Les Fondamentaux du féminisme), BUC 2e étage Sud.

Curelly, Laurent and Smith, Nigel eds. Radical voices radical ways, Articulating and disseminating radicalism in seventeenth- and eighteenth-century Britain (Manchester: MUP 2016).

Dupuy, Pascal, Caricatures anglaises. Face à la Révolution et l’Empire (1789-1815), Paris, Paris-Musées et Nicolas Chaudun éditions, 2008.

Haywood, Ian. “The Transformation of Caricature: A Reading of Gillray’s The Liberty of the Subject.” Eighteenth-Century Studies, Winter 2010, Vol. 43 (2), pp. 223-242

Moores, John Richard. Representations of France in English satirical prints 1740-1832. London, Palgrave Macmillan 2015. BUC 1er étage, 16566
 

Contrôles des connaissances