AN00903V - Regards croisés arts et civilisations du monde anglophone

Accessible en Formation à distance
Semestre Premier semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Langue(s) d'enseignement

Anglais

Responsables

Vincent LATOUR

Pré-requis

M1 R LLCE Anglais

Contenu

Ce cours, assuré par un quadrinôme de contemporéanistes britannicistes et américanistes, proposera aux étudiant-e-s une analyse transatlantique et même comparatiste des crises qui affectent ou ont affecté le Royaume-Uni et les États-Unis : partis politiques, engagement partisan et citoyen ; changements démographiques induits par l’immigration de masse issue des colonies ou anciennes colonies ; rapport au passé et mémorialisation.

Le cours s’attachera également à analyser les reconfigurations nécessaires (tantôt difficiles, tantôt naturelles, parfois salutaires), qui ont découlé de ces crises. Il se fondera sur une approche interdisciplinaire cohérente, puisant ses outils théoriques et méthodologiques résolument complémentaires dans la science politique, l’histoire politique et culturelle et les comparaisons internationales. 

Partie I : Françoise COSTE & Nathalie DUCLOS

Partis politiques et crise des partis

au Royaume-Uni et aux États-Unis aujourd’hui

 Dans cette partie de l’UE 903, il s’agira d’examiner un aspect de la « crise de la démocratie » qui est censée frapper l’ensemble du monde occidental, à savoir la « crise des partis politiques » (dont certaines des principales caractéristiques sont le déclin du nombre d’adhérents, le déclin des partis traditionnels au profit de nouveaux partis ou mouvements, ou encore la crise de la légitimité). Le concept de « crise des partis » sera considéré à l’aune de deux études de cas : celles des deux grandes démocraties que sont le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Côté britannique, il s’agira d’étudier et de remettre en cause deux mythes politiques actuels : 1/ l’idée que le système politique britannique est un système bipartite ; 2/ l’idée d’un déclin des partis politiques ; il s’agira également de voir comment les partis politiques tentent de devenir plus représentatifs à travers l’étude de cas des partis écossais et de la question de la féminisation des partis. Côté américain, le cours portera sur la polarisation grandissante entre partis démocrate et républicain, polarisation qui plus est asymétrique, puisque le Parti républicain a beaucoup plus dérivé vers la droite dure que le Parti démocrate vers la gauche. Les conséquences électorales et institutionnelles de cette crise des partis américains seront également abordées.

Partie II : Nathalie DESSENS & Vincent LATOUR

Crises au miroir des comparaisons internationales :

les États-Unis et le Royaume-Uni face aux défis migratoires et mémoriels

Ce cours vise à introduire les méthodes comparatives en science politique et en histoire. La méthodologie comparative est une technique extrêmement fructueuse couramment mobilisée par les chercheurs en sciences humaines et sociales. Le but de cette réflexion, à travers deux études de cas, vise à mettre en place des réflexions quant à l’utilité et la pertinence des comparaisons internationales, les prérequis à l’utilisation de cette méthode et ses résultats potentiels.

Les deux cas d’étude porteront sur le Royaume-Uni, les États-Unis et la France et sur la période postérieure à la deuxième guerre mondiale. Nous envisagerons, d’une part, le façonnement des politiques d’immigration et d’intégration en France et au Royaume-Uni dans la période de l’après-guerre et, d’autre part, les questions de mémorialisation de l’esclavage dans les nations de l’espace atlantique.

Les résultats de ces études de cas permettront d’aborder plus largement des questions de politiques nationales analysées au prisme de leurs choix en matière de politiques d’immigration et d’intégration, ainsi que de politiques mémorielles.

Bibliographie

Bibliographie Partie I

Balkin, Jack M., and Sanford Levinson, Democracy and Dysfunction, Chicago, Chicago University Press, 2019.

Rosenfeld, Sam, The Polarizers: Postwar Architects of our Partisan Era, Chicago, Chicago University Press, 2018.
 

Bibliographie Partie II

Julien Élise, « Le comparatisme en histoire. Rappels historiographiques et approches méthodologiques », Hypothèses, 2004/1, p. 1. URL : https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2005-1-page-191.htm

Hammel, E.A., "The Comparative Method in Anthropological Perspective", Comparative Studies in Society and History, An International Quarterly, Vol. 22, N°2, Avril 1980, 145-155.

Latour, Vincent, « De l’interdisciplinarité et du comparatisme en civilisation britannique », Revue Française de Civilisation Britannique [Online], XXIV-1 | 2019, URL : http://journals.openedition.org/rfcb/2857  

Smelser Neil J., Comparative methods in the social sciences, Englewood Cliffs, NJ, Prentice-Hall, 1976.

Vigour Cécile, La comparaison dans les sciences sociales : Pratiques et méthodes, Paris, La Découverte-Guides Repères, 2005.

Contrôles des connaissances