HI3D803V - Chantiers et dynamiques de l'Histoire sociale

Semestre Second semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Responsables

Coordination pédagogique : Jean Paul Depretto
Intervenants : Jean Paul Depretto, Guillaume Gaudin et Claire Judde de la Rivière

Objectifs

Ce cours s'attache à définir les spécificités de l'histoire sociale en tant que spécialité particulière au sein de la discipline historique : il sera donc très utile aux étudiant(e)s qui font un mémoire en histoire sociale. L'approche choisie met l'accent sur les pratiques des historiens des sociétés et non sur les débats théoriques : il s'agit de montrer comment l'histoire sociale s'est construite à partir des années 1930, en lien avec la sociologie : Marx, Durkheim, Weber, Elias, Bourdieu.

Contenu

On partira de l'école des Annales, fondée par M. Bloch et L. Febvre ; on présentera l'histoire économique et sociale « à la française », incarnée par Ernest Labrousse et son école (Pierre Vilar) ; cette école s'est prolongée dans une histoire socio-culturelle quantitative. Depuis une vingtaine d'années, elle est très critiquée : c'est dans ce contexte qu'est né un nouveau courant, la « socio-histoire ». Inspirées de la sociologie, les approches en termes de réseaux sociaux ont aussi renouvelé l'histoire sociale.
L'historiographie française sert de point de départ au cours, mais celui-ci présentera aussi des travaux anglais et allemands.
Plan du cours :
• L'histoire « labroussienne » et ses prolongements en histoire culturelle
• 
L'historien anglais E.P. Thompson, aux positions paradoxales : marxiste, il définit la classe sociale en termes culturels et non économiques
• L'école allemande de Bielefeld, qui s'appuie sur l'héritage du sociologue Max Weber (1864-1920)

• Pierre Bourdieu et les historiens : les travaux de C. Charle sur l'histoire des intellectuels

• Les catégories socio-professionnelles de l'INSEE : les chercheurs, pour utiliser les statistiques, doivent connaître leur mode de fabrication
• La « socio-histoire » : Gérard Noiriel

Contrôles des connaissances