PYKX804V - Évaluations psycho. des activités de travail et d'usage

Semestre Second semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Responsables

Patrice Terrier

Objectifs

Après avoir proposé une définition de l’évaluation dont on examine le bien fondé du point de vue de l’intervention et de la recherche, il s’agit de fournir des éléments d’évaluation des activités de travail et d’usage : un cadre permettant de situer les multiples techniques d’évaluation des activités de travail et d’usage ; une introduction à des outils mobilisables lorsque l’analyse de l’activité ne suffit plus (par ex., définir des scénarios pour de futurs usages à partir de méthodes de créativité) ; une sensibilisation aux nouveaux usages liés au développement des objets connectés, usages pour lesquels la quantification de données à la frontière entre le bien-être et la santé pose de nouveaux problèmes. Il s’agit également de pointer trois pièges à éviter dans les pratiques d’évaluation qui peuvent nuire à l’efficacité de l’outil utilisé ou de l’état de l’art réalisé et biaiser le raisonnement sur le transfert des connaissances scientifiques acquises.

Contenu

Evaluer, c’est :
- définir des critères (par ex., des buts d’utilisabilité), choisir un objet (résultat ou processus), déterminer la visée de l’évaluation (évaluative ou formative)
- en stage, en intervention, en recherche
Eléments d’évaluation du travail et des usages :
- l’analyse de l’activité en ergonomie comme combinaison de 4 méthodes de base : observation, entretien, analyse des traces et expérimentation
- anticiper les usages de technologies innovantes au travail : l’ergonomie prospective
- nouveaux usages liés aux objets connectés : la quantification de soi
Trois erreurs à éviter dans l’évaluation :
- ne pas considérer l’effet de l’évaluateur
- ne pas énoncer des objectifs d’évaluation
- ne pas disposer d’une définition suffisamment opérationnelle du concept étudié

Bibliographie

- Cazamian, P., Hubault, F., Noulin, M. (Eds) (1996). Traité d'ergonomie. Toulouse : Octarès.
- Bisseret, A., Sebillotte, S., Falzon, P. (1999). Techniques pratiques pour l’étude des activités expertes. Toulouse : Octarès.
- Brangier, E., & Bastien, J.M.C. (2006). L’analyse de l’activité est-elle suffisante et/ou pertinente pour innover dans le domaine des nouvelles technologies? In G. Valléry & R. Amalberti (Eds.),
- L’analyse du travail en perspectives: influences et évolutions (pp. 143-156). Toulouse: Octarès.
- Nelson, J., Buisine, S., Aoussat, A., & Gazo, C. (2014). Generating prospective scenarios of use in innovation projects. Le Travail Humain, 1, 21-38.
- Paulus, P. B., & Yang, H. C. (2000). Idea generation in groups: A basis for creativity in organizations. Organizational Behavior and Human Decision Processes, 82(1), 76- 87.

Contrôles des connaissances