HA1A802V - Iconographie et archéologie

Semestre Second semestre
Crédits ECTS 6
Volume horaire total 50

Responsables

Emmanuelle Boube Estelle, Galbois, Pascale Jacquet.

Objectifs

Cette unité d’enseignement cherchera à former l’étudiant à l’utilisation du croisement de deux types de sources : l’image et les données archéologiques.

Contenu

Le premier cours (mercredi 10h30-12h30) sera partagé en deux interventions.
La première intervention (P. Jacquet) abordera à partir d’une confrontation des sources archéologiques et iconographiques la trilogie « Vigne-Vin-Banquet » orchestrée, dans le monde grec des VII-IVème siècle av. J.-C., par Dionysos. Le vin, ferment divin, est sans conteste la boisson qui a suscité et suscite toujours le plus d’engouement et de réflexions. Plurielles et diverses sont en effet les orientations de recherches qui permettent d’envisager les nombreuses facettes de cette boisson, depuis sa culture jusqu’à sa consommation : viticulture, vinification, vaisselles, manières de table, offrande aux défunts et aux dieux, mais aussi ferment politique et religieux, sans compter avec la figure emblématique de celui qui est à l’origine de cette boisson bienfaisante et parfois terriblement maléfique, Dionysos-Bacchus. Quels sont les témoignages archéologiques et iconographiques que nous ont transmis les Anciens de la réalité, de l’image, et de la symbolique d’un vignoble, du vin et de sa sociabilité? Pour les mondes grecs archaïque et classique, l’archéologie permettra d’aborder les problématiques de contextes, de vaisselles et d’espaces réservés au vin et à sa consommation alors que l’iconographie témoignera d’une mémoire collective au service d’un imaginaire social.

Bibliographie :
Jacquet-Rimassa P., 2014, « Choés des Anthestéries. Quelques images d’enfants bien attachants… », De Rome à Lugdunum des Convènes, Hommages à Robert Sablayrolles, Ausonius Suppl. 31, pp. 363-370.
Lissarrague F., 1987, Un flot d’images: une esthétique du banquet grec, Paris.
Sympotika: A symposium on the “ symposion ”, 1990, colloque d’Oxford, Oxford.
In Vino Veritas, 1995, O. Murray et M. Tecusan (éd.), Ecole Anglaise de Rome, Londres.

La seconde intervention (E. Galbois) sera consacrée au monde des morts en Grèce ancienne, aux époques classique et hellénistique. On évoquera en premier lieu les tombes, leur aménagement et leur décor peint (en Macédoine et à Alexandrie notamment). Les images funéraires (stèles peintes ou sculptées) et les épigrammes funéraires seront ensuite étudiées. On insistera enfin sur les pratiques funéraires : les funérailles avec la préparation du corps, le dépôt funéraire (pièces de vaisselle, figurines de terre cuite, encensoirs et brûle-parfums), les banquets, les festivités à la date anniversaire du défunt, etc.

Bibliographie :
Andronicos, M., Vergina : the royal tombs and the ancient city, Athènes, 1984.
Nenna, M.-D., « Modèles alexandrins ? Apport des fouilles et prospections récentes dans la nécropole occidentale d’Alexandrie à la connaissance de l’architecture funéraire hellénistique et impériale », in D. Michaelides et al. (dir.), Egypt and Cyprus in Antiquity, Oxford, 2009.
Nenna, M.-D. (dir.), L’enfant et la mort dans l’Antiquité, II, Types de tombes et traitement du corps des enfants dans l’Antiquité gréco-romaine, Études alexandrines 26, Alexandrie, CEAlex, 2012.
Tricoche, A., L’eau dans les espaces et les pratiques funéraires d’Alexandrie aux époques grecque et romaine (IVe avant J.-C. – IIIe s. après J.-C.), BAR International Series, 1919, Oxford, Archeopress, 2009.

La seconde partie de cette UE (E. Boube) (mercredi 14h-16h) s’intéressera au monde des morts dans l’Antiquité romaine classique et tardive en croisant l’archéologie et l’iconographie. Les rites funéraires seront évoqués à travers l’apport des textes littéraires et des inscriptions funéraires mais surtout grâce aux apports récents de l’archéologie du rituel et aux images funéraires du monde romain, scènes funèbres, épitaphes ou encore décors des sarcophages païens et chrétiens. Les banquets et les dépôts funéraires, mais aussi les cérémonies anniversaires y tiendront une place importante. L’étude de nécropoles, de mode de sépultures et de mobilier funéraire complètera cette présentation. Le croisement de ces divers supports mettra en lumière les apports et limites des différentes sources et la difficulté de leur interprétation.

Bibliographie :
Christern-Briesenick B., Repertorium der christlich-antiken Sarkophage, t. 3 (France, Algérie, Tunisie), Mayence, 2003.
Fiochi Nicolai V., Bisconti F., Mazzoleni D., Les catacombes chrétiennes de Rome, Brepols, traduction franç. 2000.
Galinier M., Baratte Fr. éd., Iconographie funéraire romaine et société, corpus antique, approches nouvelles ?, Perpignan, 2013.
Hinard Fr. (éd)., La mort au quotidien dans le monde romain, Paris, 1995.
Scheid J. (éd.), Pour une archéologie du rituel? Nouvelles perspectives de l’archéologie funéraire, Rome 2008.

Contrôles des connaissances