AE00904V - Séminaire de recherche : Anthropologie historique 1

Semestre Premier semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Responsables

Jean-Pierre Cavaillé (EHESS)

Contenu

Nous poursuivrons notre enquête sur les notions de croyance et d’incroyance, de crédulité et d’incrédulité entamée l’année dernière. Après avoir accompli un travail de déconstruction de ces notions, dans le sillage de Rodney Needham, de Roberte Hamayon et de Jeanne Favret-Saada, nous sommes parvenus à la constatation que ces couples indiquent de fausses oppositions car leurs usages montrent que l’incroyance menace toujours déjà la croyance, même celle qui se déclare comme la plus absolue, dès lors qu’elle suppose et intègre la possibilité de ne pas croire. Dans la dramaturgie de la foi chrétienne, le moment du doute, de la déréliction, de l’incrédulité est même un passage obligé du processus de conversion et d’adhésion. Mais bien au-delà de l’univers chrétien, dans les langues qui ne connaissent pas d’équivalents de notre « croyance » polysémique et contradictoire, et dans les sociétés où rien ne correspond à un corpus dogmatique auquel il faille adhérer inconditionnellement (un « credo »), se pose tout autant la question de l’incertitude, du doute, de la défiance à l’égard des manifestations (toujours partiellement) contre-intuitives du « surnaturel » (y compris là où l’opposition nature et surnature n’est pas pertinente).

Bibliographie

Albert, Jean-Pierre, 2011, "A propos de l’incroyance (XIIIe-XVIe siècle)", Les Dossiers du Grihl [En ligne], Les dossiers de Jean-Pierre Cavaillé, Libertinage, athéisme, irréligion. Essais et bibliographie, mis en ligne le 22 février 2011.

Boyer, Pascal, 2001, Et l’homme créa les dieux, Paris, Gallimard.

Evans-Pritchard, Edward Evan, 1972, Sorcellerie, oracles et magie chez les Azandé, texte original publié en 1937. Trad. de l’anglais par Louis Evrard, Paris, Gallimard.

Favret-Saada, Jeanne, 2011, "La mort aux trousses", Penser / Rêver, 20, pp. 207-217.

Febvre, Lucien, 1942, Le Problème de l’incroyance au XVIe siècle. La religion de Rabelais, Paris, Albin Michel (rééd.par Denis Crouzet, Albin Michel, 2003).

Goody, Jack, 1996, "A Kernel of Doubt", The Journal of the Royal Anthropological Institute, 2 (4), pp. 667-681.

Hamayon, Roberte N., 2005, "L’anthropologue et la dualité paradoxale du "croire" occidental", Théologiques, 13, 1, p. 15-41. [En ligne]

Lenclud, Gérard, 2013, L’Universalisme ou le pari de la raison. Anthropologie, histoire, psychologie, Paris, EHESS, Gallimard, Seuil. [chap. 5 "Croyances, culture, langage et réflexivité. Le propre de la culture humain" ; chap. 6 "Le principe de parité. Pourquoi il faut traiter autrui à l’égal de soi-même"]

Needham, Rodney, 1972, Belief, Language and Experiences, Oxford, Basil Blackwell.

Piette, Albert, 2014, "Quand croire, c’est faire et un peu plus", in Aubin-Boltanski E., Lamine A.-S., Luca N., (dir), Croire en acte. Distance, intensité ou excès ?, Paris, L’Harmattan, pp. 66-76. [En ligne]

Pouillon, Jean, 1979, "Remarques sur le verbe “croire” ", dans M. Izard et P. Smith, dir., La fonction symbolique. Essais d’anthropologie, Paris, Gallimard. Repris sous le titre "Le cru et le su", in Idem, Le cru et le su, Paris, Seuil, 1993, p. 17-36.

Severi, Carlo, 2007, Le Principe de la chimère : une anthropologie de la mémoire, Paris, éditions Rue d’Ulm-musée du quai Branly [chap. intitulé "Projection et croyance"]

Sperber, Dan, 1982, "Les croyances apparemment irrationnelles", in D. Sperber, Le Savoir des anthropologues, Paris, Hermann, pp. 49-85.

Veyne, Paul, 1992, Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?, Paris, [1983], Seuil (Points-Essais).

Contrôles des connaissances