SL00706V - Les données en SDL

Accessible en Formation à distance
Semestre Premier semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Responsables

Cécile FABRE

Pré-requis

S’agissant d’une UE de tronc commun portant sur des questions méthodologiques générales, relatives à la démarche de recherche en sciences du langage, il n’y a pas de prérequis spécifiques au-delà de ceux définis pour accéder au master mention sciences du langage, à savoir un bon niveau de connaissances en linguistique et sciences du langage.

Objectifs

Ce module propose une réflexion générale sur le rôle et l'utilisation des données en SDL. Il fait le point sur la diversité des types de données utilisés dans les travaux actuels (données issues de l’intuition, corpus, expériences, enquêtes) et montre l’intérêt de recourir de façon complémentaire à différents modes de collecte. L'enseignement mêle réflexion épistémologique et présentation d’exemples d'études concrets, par des enseignants appartenant à différents champs des sciences du langage. Il expose également des principes et méthodes concernant la collecte, la caractérisation et l'annotation des données. Les étudiants alimentent cette réflexion en présentant les données qu’ils constituent dans le cadre de leur mémoire de recherche.

Contenu

1) Le recours aux données en linguistique : diversité des approches (C. Fabre)

2) Les données abordées dans différents secteurs des sciences du langage (interventions ponctuelles d’enseignants-chercheurs illustrant 4 secteurs des SDL)

3) Bonnes pratiques pour l’exploitation des données : caractérisation, collecte, annotation (L. Tanguy)

4) Exposés et bilan

Bibliographie

-        Arppe, A. & Järvikivi, J. (2007). Every method counts: Combining corpus-based and experimental evidence in the study of synonymy. Corpus Linguistics and Linguistic Theory, 3(2), 131-159.

-        Cappeau, Paul et Gadet, Françoise (2007). L’exploitation sociolinguistique des grands corpus. Maître-mot et pierre philosophale, Revue française de linguistique appliquée XII-1, 99-110.

-        Corbin, Pierre (1980). De la production des données en linguistique introspective. In Dessaux-Berthonneau, A.-M. (ed), Théories linguistiques et traditions grammaticales, 121–179. Presses Universitaires de Lille, Villeneuve-d’Asq

-        Gadet, Françoise (2003). Derrière les problèmes méthodologiques du recueil de données, revue Texto !

-        Gilquin, Gaëtanelle& Gries, Stefan Th. (2009). Corpora and experimental methods: a state-of-the-art review. Corpus linguistics and Linguistic Theory 5-1, 1-26.

-        Habert, B. (2008), 'Observer, aujourd'hui, c'est manipuler', Mémoires de la Société de Linguistique de Paris. Nouvelle Série. 16, 33--53.

-        Labov, William (1975). What is a linguistic fact, Lisse, Peter de Ridder, Belgique - traduction française parue dans : Revue Marges Linguistiques, n°1, mai 2001, sous le titre « qu’est-ce qu’un fait linguistique ».

Contrôles des connaissances