SL0G902V - Neuropsycholinguistique

Accessible en Formation à distance
Semestre Premier semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Responsables

Barbara  KÖPKE

Pré-requis

·       Connaissances en linguistique générale permettant à l’étudiant de comprendre les fondamentaux de l’analyse et du fonctionnement des langues et du langage et/ou la volonté de les acquérir et approfondir.

·     
Intérêt pour les processus cognitifs et  les mécanismes cérébraux à la base de l’utilisation du langage et des langues, et volonté de se « frotter » aux sciences « dures ». Des bases en psycholinguistique ou dans une/des autre(s) discipline(s) des sciences cognitives sont souhaitables. 

·      Intérêt pour l’approche scientifique et expérimentale de la cognition langagière. 

Objectifs

L’objectif de ce cours est d’initier l’étudiant à l’approche neuropsycholinguistique pour la caractéristation de l’architecture fonctionnelle qui soutend les processus langagiers. Il fournira à l’étudiant les notions théoriques et méthodologiques lui permettant de conduire des recherches en neuropsycholinguistique sur la relation esprit/cerveau/langage, que ce soit chez le sujet pathologique, le sujet sain monolingue ou bilingue, l’apprenant d’une L2, l’enfant etc. Le cours s’adresse ainsi tout particulièrement aux étudiants souhaitant se précialiser dans ces domaines, mais également à tout étudiant qui souhaite se faire une idée des relation mutuelles cerveau/langage. Des notions de psycholinguistique sont cependant souhaitables pour pouvoir suivre ce cours.

Contenu

1. Concepts de base en sciences cognitives et neuropsycholinguistique
2. Méthodes d’investigation en neuropsycholinguistique:
3. Quelques notions d’anatomie cérébrale du langage
4. Modélisation actuelle en neurolinguistique
4.1. Traitement du mot
4.2. Traitement de la phrase
4.3. Le cerveau bilingue

Bibliographie

Ahlsén, E. (2006). Introduction to Neurolinguistics. Amsterdam : John Benjamins.
Chomel-Guillaume, S., Leloup, G. & Bernard, I. (2010). Les aphasies. Evaluation et réeducation. Masson. (les deux premiers chapitres)
Dortier, J-F. (1999). Le cerveau et la pensée. La révolution des sciences cognitives. Auxerre : Editions Sciences Humaines.
Hagoort, P. & Levelt, J.M. (2009). The speaking brain. Science, 326, 372-373.
Nespoulous, J-L. & Virbel, J. (2004). Apport de l’étude des handicaps langagiers à la connaissance du langage humain. Revue PArole, 29/30, 5-42.
*Pinto, S. & Sato, M. (éds.). Traité de neurolinguistique: Du cerveau au langage. Louvain-la-Neuve : deBoeck Supérieur
Ullman, M. T. (2014). Language and the brain. In J. Connor-Linton and R. W. Fasold (Eds.), An Introduction to Language and Linguistics (2nd ed.). Cambridge, UK: Cambridge University Press. pp. 249-286.

A consulter :
Gaonac’h, D. (éd.) (2006). Psychologie cognitive et bases neurophysiologiques du fonctionnement cognitif. Paris: Presses Universitaires de France.
Houdé, O. (2003). Vocabulaire de sciences cognitives. Quadrige : Presses Universitaire de France.

Contrôles des connaissances