AR00905V - Sociolinguistique du Maghreb

Accessible en Formation à distance
Semestre Premier semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Langue(s) d'enseignement

Français

Responsables

Saba Farès

Pré-requis

Master 2 

Objectifs

En prenant appui sur la méthodologie acquise au cours du Master I, cet enseignement a pour but d’initier les étudiants à la recherche sociolinguistique à partir des réalités complexes et mouvantes que l’on rencontre dans les pays du Maghreb en prenant notamment en compte les facteurs internes et externes à la langue (facteurs économiques, démographiques, politiques, etc.), l’évolution de la langue dans son contexte social, ainsi que les sociolectes (langage des hommes, des femmes, des ruraux, des citadins, etc.) et les réseaux sociaux dans lesquels s’inscrit le langage. Une place particulière sera accordée à l’analyse sociolinguistique des supports médiatiques et journalistiques maghrébins dans l’expression des opinions publiques. Cela permettra de mieux comprendre la complexité de la situation sociolinguistique des pays du Maghreb.

Bibliographie

ARACIL Ll. V. (1982), Papers de Sociolingüística, Barcelona, Edicions de la Magrana.BOURDIEU P. (1982), Ce que parler veut dire, Paris, Fayard
BOURDIEU P. (1983), «Vous avez dit « populaire » ? », Actes de la Recherche en Sciences sociales, n°46.
BOYER H. (2001). Introduction à la sociolinguistique, Paris, Dunod.
BOYER H. (2004), Langues en conflit, Paris, L'Harmattan.
BOYER H. (2009), Éléments de sociolinguistique, Paris, Dunod.
CALVET L.J. (2013), La guerre des langues et les politiques linguistiques, Paris, Payot
CALVET, L.J. (1993) : La Sociolinguistique, Que sais-je ?, Paris, PUF.
GARDY Ph. et LAFONT R. (2005), « La diglossie comme conflit : l'exemple occitan », Langages 61.GUESPIN L. et MARCELLESI J.B. (1986), «Pour la glottopolitique », Langages, n°83.
HAGEGE C. (2000), Halte à la mort des langues, Paris, Odile Jacob.

Contrôles des connaissances