SOM0907V - Méthodologie de projet 2

Semestre Premier semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Responsables

Enseignant-e-s : Sarah Nicaise et Americo Mariani

Contenu

Enseignante : Sarah Nicaise
Ce cours vise à retracer historiquement et à appréhender sociologiquement la notion d’empowerment dans les différentes approches et les domaines où elle est mobilisée. Notion polysémique, l’empowerment renvoie à la question du pouvoir mais également aux processus d’apprentissage. En tant que concept, l'empowerment analyse les conditions de possibilité d’émancipation de la domination ; en tant qu’action, il vise l’acquisition d’une conscience critique, d’un pouvoir intérieur et la mobilisation individuelle et collective pour un changement social. Pensé dans l’articulation de ces deux volets, l’empowerment se traduit sur le terrain de l’intervention sociale, et dans le domaine de la recherche, par une forme spécifique appelée Recherche-action dont un exemple sera présenté.
L’objectif de ce cours est double : s’approprier et mobiliser les apports théoriques abordés au long des séances pour les transposer aux pratiques concrètes de terrain (d’intervention sociale et/ou de recherche) ; parvenir à problématiser et à repérer les enjeux liés à l’empowerment en fonction du terrain choisi sur lequel vous serez amené.e.s à intervenir.

Enseignant : Americo Mariani
Deux séances seront consacrées à l’éducation populaire.
1. Se situer et prendre en compte sa position.
2. Qu’est-ce qu’implique l’intervention.

Bibliographie

Bacqué Marie-Hélène, Biewener Carole, 2013, « L’empowerment, un nouveau vocabulaire pour parler de participation ? », Idées économiques et sociales, n°173.
Bacqué Marie-Hélène, Biewener Carole, 2013, L’empowerment, une pratique émancipatrice ? Paris, La découverte.
Calvès Anne Emmanuelle, 2009, « "Empowerment" : généalogie d'un concept-clé du discours contemporain sur le développement », Revue Tiers Monde, vol. 4, n° 200.
Carrel Marion, Rosenberg Suzanne, 2014, « L’empowerment et le travail social sont-ils compatibles en France ? », Recherche Sociale, n°209.
Isabelle Clair, 2016, « Faire du terrain en féministe », Actes de la recherche en sciences sociales, n°213.
Falquet Jules, 2003, « ‘Genre et développement’ : une analyse critique des politiques des institutions internationales depuis la conférence de Pékin., in Fenneke Reysoo, Christine Verschuur, On m’appelle à régner : Mondialisation, pouvoirs et rapports de genre. [en ligne]
Guérin Isabelle, 2017, « Du pouvoir, de l’argent et de l’amour ! Les ressorts cachés de l’empowerment », Cahiers du genre, n°63.
Guillemaut , 2006, « Victimes de trafic ou actrices d’un processus migratoire ? Saisir la voix des femmes migrantes prostituées par la recherche-action », Terrains & Travaux, vol. 1, n°10.
Prévost Héloïse, 2017, « Le militantisme et ses effets sur l’empowerment de travailleuses rurales au Brésil », Cahiers du genre, n°63.
Solomon Barbara, 1976, Black Empowerment. Social Work in Oppressed Communities, Columbia University Press.

Contrôles des connaissances