HI1B505V - Sources et techniques médiévales

Semestre Premier semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Responsables

Laurent Macé

Contenu

Dans le cadre de cet enseignement, il s’agira de sensibiliser l’étudiant en histoire médiévale à la richesse de la documentation produite durant cette période. Ces différents vestiges ne sauraient se réduire aux seules sources traditionnellement utilisées par les spécialistes (chroniques, histoires, annales, textes hagiographiques).
A côté des références classiques, il existe également ce que l’on a parfois appelé les sources auxiliaires ou annexes, formule qui désigne aussi bien la numismatique, la sigillographie, l’héraldique ou l’épigraphie. Ces quatre domaines, encore méconnus et fort utiles à tout médiéviste faisant preuve de curiosité, seront tour à tour explorés par une approche théorique et pratique. Cet enseignement, dans lequel le latin, l’occitan et le vieux français ont une grande place, assure une base technique solide à tout étudiant voulant consolider sa formation en histoire médiévale ou s’inscrire par la suite en master d’études médiévales.

Bibliographie

- Robert Delort, Introduction aux sciences auxiliaires de l'Histoire, Armand Colin, coll. U, Paris, 1969.
- Luc Joqué, Introduction aux sources de l'histoire médiévale : typologie, histoire de l'érudition médiévale, grandes collections, sciences auxiliaires, bibliographie, Brépols, Turnhout, 1997.
- Olivier Guyotjeannin, Les sources de l'histoire médiévale, Livre de Poche, Paris, 1998.
- Bernard Merdrignac et André Chédeville, Les sciences annexes en histoire du Moyen Age, PUR, Rennes, 1998.

Contrôles des connaissances