Mention Musicologie

La  mention Licence musicologie se décline en quatre parcours :
  • A : Musique et musicologie
  • B : Interprétation et pédagogie musicale spécialisée
  • C : Jazz et cultures musicales
  • D : Musique et Arts
Cette déclinaison permet l’accueil d’étudiants d’horizons culturels et techniques forts différents, les étudiants intégrant le parcours qui leur est adapté (des passerelles sont toutefois possibles).

Si chaque parcours possède sa spécificité, ils sont cependant traversés par un objectif principal et commun à la Licence : poser des repères historiques clairs, renforcer les aspects techniques nécessaires à l’étude de la musique, acquérir une base méthodologique (rédaction, analyse, etc.), développer sa pratique artistique.

Les parcours de la mention

Parcours A : Musique et musicologie

Le parcours Musique et musicologie propose un panorama général des différents courants et esthétiques musicaux. Il s’organise à travers trois axes que sont la pratique, la théorie et la technique.

 

Parcours B : Interprétation et pédagogie musicale spécialisée

Ce parcours porté conjointement avec l’IsdaT et/ou l’IFMI articule un enseignement pratique, théorique, technique et/ou pédagogique en vue de l’obtention d’un Diplôme National.

 

Parcours C : Jazz et cultures musicales

Le parcours Jazz et cultures musicales se concentre sur l’étude et la pratique musicale, particulièrement celle du jazz, en un lien étroit entre pratique, théorie et technique.

 

Parcours D : Musique et arts

Le parcours Musique et arts s’adresse aux étudiants souhaitant développer leur culture musicale, en lien avec une culture artistique plus large et est à la fois théorique et pratique, dans la Majeure Musique comme dans les disciplines associées. Elle offre une ouverture large et critique sur l’histoire des arts à travers l’angle privilégié de la musique. Elle s’intéresse par ailleurs à la communication et à la médiation culturelle.
Les enseignements de musique ne comprennent pas de matière dite « technique » (solfège, analyse, écriture) ; ils sont donc adaptés à des étudiants n’ayant pas (ou peu) suivi de cursus en école de musique.
Le parcours intégrant des ateliers de pratique musicale (pratique instrumentale, pratique chorale), il s’adresse à des étudiants néanmoins familiers de la lecture de partition (aucun autre prérequis n’est exigé).

Compétences disciplinaires

  • Mobiliser une culture artistique et les principales méthodes pour étudier les phénomènes musicaux.
  • Identifier les principales pratiques du passé et contemporaines : évolution des formes et des genres, histoire des institutions, des lieux, des formations et du répertoire.
  • Mobiliser une réflexion théorique et critique portant sur les phénomènes musicaux (littérature, esthétique, philosophie de l’art, histoire de l’art, sociologie de l’art, anthropologie, psychanalyse…) pour définir des problématiques d’étude.
  • Apprécier les démarches et pratiques disciplinaires et interdisciplinaires pour appréhender la dimension auditive des créations musicales.
  • Identifier l’actualité des problématiques disciplinaires et leurs évolutions selon une réflexion prospective.
  • Utiliser des méthodes d’écoute des paramètres du son adaptées au travail de description, de commentaire et d’analyse.
  • Disposer d’une expérience personnelle de pratique musicale
  • Organiser des ressources documentaires spécialisées, (sites, bases de données, ressources numériques, archives) ainsi que les modalités d’accès.
  • Identifier  et  mobiliser  la  terminologie descriptive et  critique  développée en  France  et  à l’étranger pour commenter les phénomènes musicaux.
  • Repérer l’organisation institutionnelle, administrative et associative de la musique en France et à l’étranger.

Compétences préprofessionnelles

  • Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.
  • Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
  • Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
  • Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.
  • Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
  • Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte
  • Se mettre en recul d’une situation, s’auto évaluer et se remettre en question pour apprendre.

Compétences transversales et linguistiques

  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.
  • Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet.
  • Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
  • velopper une argumentation avec esprit critique.
  • Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.
  • Se servir aisément de la compréhension et de l’expression écrites et orales dans au moins une langue vivante étrangère.