• Zoom,

Focus sur un programme de recherche

Publié le 4 février 2019 Mis à jour le 4 février 2019

Le projet FEDER TCV-PYR ou comment poser un regard interdisciplinaire sur les Pyrénées à travers son patrimoine bâti et immatériel

A partir du XVIIIe siècle, le massif des Pyrénées connait un formidable essor touristique. Pour le plaisir, le ressourcement ou ses vertus thérapeutiques, les populations s’y déplacent engendrant ainsi des transformations de cet environnement singulier. Le projet FEDER TCV-PYR entend retracer l’histoire de cet espace.
crédit Philippe Valette, GEODE
Un formidable inventaire au programme
Sur la période novembre 2017 - octobre 2020, le projet Thermalisme, Culture, Villégiature dans les Pyrénées (TCV-PYR) est un programme de recherche européen (FEDER) pour un inventaire du patrimoine bâti et du patrimoine culturel immatériel, issus du thermalisme, des pratiques sportives et du tourisme, dans le massif pyrénéen français.
Commun aux régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie, il se développe en 2 axes. Dans un premier temps, il s’agit de nourrir les connaissances grâce aux recherches sur le terrain, et de les valoriser auprès du plus grand nombre. Le but étant, dans un deuxième temps, de mettre en valeur ces atouts patrimoniaux et de leur permettre de participer pleinement à l’offre touristique locale.

En pratique, le projet entend inventorier le legs patrimonial laissé par l’usage médical des eaux thermales et le tourisme dans les Pyrénées, l’un des espaces pionniers du tourisme mondial. Ce patrimoine est autant architectural (thermes, casinos, hôtels, villas, hôpitaux, églises, stations de sports d’hiver…) que paysager (parcs, jardins…). Le patrimoine culturel immatériel est aussi pris en compte avec le recensement de pratiques culturelles emblématiques du territoire, comme la fête de l’ours et les feux de la Saint-Jean.

Saisir l’histoire du territoire avant qu’il n’évolue

Le fruit de ces inventaires doit enrichir les bases de données des services de l’inventaire des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie-Méditerranée. Ne serait-ce que pour les stations thermales d’altitude, ce sont plus de 60 sites qui ont été répertoriés, présentant chacun un caractère assez unique.
Le patrimoine culturel immatériel est intégré à ces bases de données, ce qui a nécessité une nouvelle approche méthodologique pour les adapter aux exigences particulières de l’ethnographie.

Tout ce travail permet de dresser un état des lieux et d’opérer des comparaisons d’évolution dans le temps. Les stations thermales comme celles de sports d’hiver présentent chacune une architecture et un caractère particulier à saisir aujourd’hui, car certaines se détériorent très rapidement tandis que d’autres sont transformées. Face à cet avenir incertain, leur histoire doit donc s’écrire maintenant.

Des forces individuelles unies pour apporter un éclairage
Une quarantaine de chercheurs sont impliqués sur le projet FEDER TCV-PYR.
Au niveau de l’Université Toulouse – Jean Jaurès, chef de file du projet, les laboratoires GEODE et FRAMESPA sont engagés. Nicolas Meynen, Maître de conférences en Histoire de l'art contemporain, et Steve Hagimont, Attaché temporaire d'enseignement et de recherche, tous deux membres du laboratoire FRAMESPA, sont respectivement chef et assistant du projet. L’Université de Pau et des Pays de l’Adour, l’Université de Perpignan, l’IUT de Bayonne – département informatique et les deux  services de l’inventaire des régions concernées sont partenaires du projet.

Historiens, historiens de l’architecture, géographes, ethnologues, anthropologues, informaticiens… tous les chercheurs impliqués, et notamment les 5 chargées de mission recrutées pour faire l’inventaire systématique du patrimoine, apportent une expertise spécifique et complémentaire, donnant ainsi un bel aspect pluridisciplinaire au projet.

Diffusion de la recherche, auprès de tous les publics
Une attention particulière est portée à la diffusion des résultats issus du projet FEDER TCV-PYR, auprès de différents publics.
Par exemple, chaque inventaire terminé fait l’objet d’une présentation publique afin de le faire connaitre au grand public et aux populations concernées. Dans la même optique, les fiches d’inventaire, renseignées sur les bases de données, seront bientôt directement versées sur l’encyclopédie en ligne, Wikipédia. Une application mobile est également en cours de développement. Gratuite, elle proposera des parcours de visite à travers les Pyrénées, adaptables aux envies des visiteurs et délivrera des explications sur les différents éléments de patrimoine approchés.

Auprès de la communauté scientifique maintenant, une série de séminaires et de journées d’études a été proposée. Deux colloques internationaux seront également organisés en juin 2019 à Pau et octobre 2020 à Toulouse pour clôturer le projet. Le projet de publication d’un ouvrage synthétisant les recherches en mêlant plusieurs visions sur les Pyrénées est actuellement à l’étude.


Le massif pyrénéen a ainsi trouvé dans le projet de recherche Thermalisme, Culture, Villégiature dans les Pyrénées (TCV-PYR) un fervent défenseur de son histoire et de ses différents atouts.