Pour toute demande de chômage suite à un contrat rémunéré par l’université, il faudra vous adresser au service de l’université, et non à Pôle Emploi. Aussi, si vous n’êtes pas financé et que vous travaillez également à l’extérieur de l’université vous ne pourrez pas cumuler vos heures de travail avec vos contrats de vacations par exemple.

Pour Pôle emploi il faudra avoir effectué hors-université au minimum 88 jours travaillés ou 610 heures travaillées au cours des 28 derniers mois, ou bien, si vous avez 53 ans et plus, au cours des 36 derniers mois.
Pour une demande auprès des services de l'université il faudra avoir effectué plus de 600h à l’université et faire une demande auprès du service de l’université.
Aussi, vous pouvez prétendre à une indemnité chômage de la part de l’université à la suite d’un contrat d’ATER ou un CDU ou de tout autre contrat vous ayant conféré le statut de contractuel. Les vacataires n’ayant pas le droit d’effectuer plus de 600h ne peuvent pas y prétendre.

Attention: "Les allocations-chômage ne vous permettent pas de poursuivre des expériences au laboratoire (notamment, vous n’êtes pas couvert en cas d’accident du travail : voir la circulaire sur la protection sociale des doctorants du 13 septembre 1999). Par contre vous pouvez, en parallèle d’une recherche d’emploi, terminer la rédaction du manuscrit chez vous." (voir https://cjc.jeunes-chercheurs.org/faq/rubrique.php?r=doctorat).

ARE (Aide au Retour à l’Emploi)
L'ARE concerne les doctorants salariés. Faites attention au calendrier, il est nécessaire de s'y prendre assez tôt. Pour le détail du calendrier, vous pouvez consulter le document d'informations sur l'Aide au Retour à l'emploi (disponible dans la liste "A la une" ou en cliquant ici. Ce document explicite la procédure pour percevoir les indemnités chômage.
Lien officiel : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1447.xhtml.