Césure

La période de césure offre la possibilité de suspendre temporairement la thèse tout en conservant son statut d’étudiant afin d’acquérir une expérience personnelle, soit de façon autonome, soit au sein d’un organisme d’accueil en France ou à l’étranger.

Il est donc nécessaire et impératif que le projet n’ai pas de rapport avec la thèse. 

 

La césure peut notamment avoir pour objet :

  • une formation dans un domaine différent de celui de la formation dans laquelle l’étudiant·e est inscrit·e;
  • une expérience en milieu professionnel en France ou à l’étranger;
  • un engagement de service civique en France ou à l’étranger, qui peut notamment prendre la forme d’un volontariat de solidarité internationale, d’un volontariat international en administration ou en entreprise ou d’un service volontaire européen
  • un projet de création d’activité en qualité d’étudiant·e-entrepreneur·e.

 

La période dite de césure s’étend sur une durée maximale d’un an. Aussi, tout doctorant peut demander à être inscrit en césure pour un semestre ou une année complète. L'inscription administrative est tout de même obligatoire. Toutefois, le tarif réduit est appliqué, les frais d'inscription s'élèvent alors à 253 euros auxquels s'ajoute la cotisation à la CVEC (91€).

 

La demande doit être adressée par l’étudiant·e au directeur de son ED, rapprochez vous du secrétariat de votre ED pour obtenir l’imprimé. L’étudiant·e devra joindre à cette demande une lettre de motivation ainsi que toute pièce complémentaire jugée utile. 

 

Dès lors que la césure se déroule hors du territoire français ou dans les DOM-TOM-CSG, l’étudiant·e fournit obligatoirement une attestation d’assurance rapatriement, une assurance responsabilité civile et individuelle accident.

 

 

Pour toutes informations supplémentaires et téléchargement des documents : https://www.univ-tlse2.fr/accueil/navigation/formation-insertion/inscriptions-scolarite/periode-de-cesure-490171.kjsp?RH=1378392942179