Plan de relance gouvernemental : belle réussite pour l’UT2J !

Publié le 15 février 2021 Mis à jour le 16 février 2021

Les projets de rénovation énergétique de quatre bâtiments de l’UT2J ont été sélectionnés dans le cadre à l’appel à projets « Rénovation thermique des bâtiments de l’État et ses opérateurs » pour un montant de plus de 6 millions d’euros.

Plan relance patrimoine 2021

Début septembre dernier, le Premier ministre lançait un plan d’investissement massif avec à la clé une enveloppe globale de 4 milliards d’euros, répartie entre les collectivités territoriales et l’État, afin de financer des projets de rénovation énergétique de bâtiments publics : changement de fenêtres, de chaudières, isolation, etc.

Les objectifs sont de réduire la consommation d’énergie liée à ces bâtiments, d’améliorer le confort de leurs occupant·e·s, de réduire notre empreinte carbone et de relancer l’économie locale.

À l’issue d’un appel à projets, plus de 4000 d’entre eux ont été retenus pour un montant de 2,7 milliards d’euros dont plus de 1000 dans l’enseignement supérieur, pour un montant de 1,2 milliard d’euros.

Pour l’UT2J, ce sont quatre projets qui ont été sélectionnés, une belle réussite puisque l’ensemble des projets présentés ont reçu un financement.

À ce titre, la rénovation thermique du bâtiment principal de l’Institut national du professorat et de l’éducation (Inspé) sur le site de Rangueil, comprenant deux amphithéâtres, va pouvoir être engagée à hauteur de 3,9 millions d’euros. Outre la rénovation thermique globale de ce bâtiment construit en 1970 (isolation toiture et façades, remplacement des menuiseries, des radiateurs, de l'éclairage, production photovoltaïque pour autoconsommation), les deux amphithéâtres seront mis aux normes thermique, acoustique, d’éclairage et leur confort amélioré.

L’équipe de maitrise d’œuvre (architecte, bureaux d’études et acousticien) étant en cours de sélection, ces travaux devraient commencer à l’horizon 2022 pour une livraison prévue entre 2023 et 2024.

Sur le campus Mirail, c’est le premier bâtiment constitutif de la Maison de la Recherche, livré en 1994, qui pourra également être rénové avec un objectif ambitieux de réduction de 50% de la consommation énergétique. Il s’agit d’un bouquet de travaux financés à hauteur de 1, 3 million d’euros avec le remplacement de la climatisation et des éclairages par LED ainsi que la modernisation des installations de chauffage et de son pilotage. Les 2 ascenseurs seront également modernisés.

Toujours sur le campus Mirail, l’Arche, bâtiment emblématique à l’entrée sud du campus Mirail construit en 1992, va pouvoir également être rénovée d’un point de vue énergétique à hauteur de près de 400 000 euros. Si la centrale de traitement d'air et le pilotage de la climatisation seront modernisés, les ventilo-convecteurs et les éclairages seront remplacés par des équipements bien moins énergivores et plus performants.

Enfin à l’IUT de Figeac, un financement de près de 570 000 euros va permettre de neutraliser la surchauffe des bâtiments et de mieux maîtriser les énergies. Outre la modernisation des installations de chauffage et d’éclairage, des brise-soleil fixes en façade seront installés pour améliorer le confort des occupant·e·s en été.

Ces trois dernières opérations seront intégralement réalisées en 2021.