SO01OP2V - Déviance et société

Accessible en Formation à distance
Semestre Second semestre
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 25

Responsables

Martine Azam

Objectifs

Initiation au regard proposé par l’interactionnisme sur les faits de déviance et sensibilisation au traitement par la sociologie contemporaine des phénomènes liés à la délinquance juvénile.

Contenu

Des fondements de l’Ecole de Chicago, initiatrice des thématiques de la marginalité, la déviance, la ségrégation spatiale, les gangs… à ses déclinaisons par l’Interactionnisme dans la "théorie de l’étiquetage" et le concept stigmatisation, ce cours présente le renversement de perspective opéré par cette sensibilité théorique : loin de la criminologie qui centre l’analyse sur la nature de l’acte commis ou les caractéristiques du déviant, la déviance y est abordée dans la relation qu’elle entretient avec les normes sociales. La présentation de nombreux travaux de terrain rattachés à ce courant permettra d’éclairer la très actuelle "question des banlieues".

Bibliographie

BECKER Howard S., Outsiders. Etudes de sociologie de la déviance, Paris, Métailié, trad. fr. 1985 (1ère éd. 1963.
CHAPOULIE Jean-Michel, La tradition sociologique de Chicago : 1892-1961, Paris, Éditions du Seuil, 2001.
GRAFMEYER Y, JOSEPH I., L’école de Chicago. Naissance de l’écologie humaine, Ed. Aubier, Coll. Champs urbains, 194/1990.
COULON A., L’école de Chicago, PUF, Que sais-je ? Paris, 2004.
DE QUEIROZ J.M., ZIOLKOVSKI M., L’interactionnisme symbolique, PUR, Rennes, 1994.
OGIEN Albert, Sociologie de la déviance, PUF, collection Que sais-je, 2012

Contrôles des connaissances