Mention Anthropologie

Les deux parcours qui composent le master Anthropologie permettent aux étudiant·e·s d’aiguiser leur regard sur le monde qui les entoure et la diversité culturelle des sociétés.

Ces formations favorisent le va-et-vient entre une ethnographie précise des sociétés, des groupes ou des pratiques sociales étudié·e·s et une réflexion théorique suscitée, en particulier, par le comparatisme.

Sur le plan de la méthode, les étudiant·e·s sont formé·e·s à l'enquête de terrain telle que la tradition anthropologique et les pratiques scientifiques contemporaines en ont fixé les règles.

Les parcours de la mention

La première année constitue un tronc commun entre les deux parcours, accessibles en deuxième année :

Parcours Anthropologie Sociale et Culturelle (ASC)

Le parcours ASC forme à la recherche et plus généralement prépare à la poursuite d’études qui mobilisent les savoir-faire de l’anthropologue, à savoir l’enquête ethnographique, l’analyse comparative et la restitution de données.
 

Parcours Expertise Ethnologique en Patrimoine Immatériel (EEPI)

Le parcours EEPI forme aux métiers de la recherche et aux métiers du patrimoine et de la médiation culturelle. Il dote les étudiants des compétences pour mettre en œuvre la Convention de l’Unesco sur la Patrimoine Culturel Immatériel.

Compétences transversales et linguistiques

  • Conduire dans son domaine une démarche innovante qui prenne en compte la complexité d'une situation en utilisant des informations qui peuvent être incomplètes ou contradictoires
  • Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif et en assumer les responsabilités
  • Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
  • Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation
  • Évaluer et s’auto-évaluer dans une démarche qualité
  • S’adapter à différents contextes socioprofessionnels et interculturels, nationaux et internationaux
  • Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe