Mention Anthropologie

Le Master Anthropologie propose deux parcours: « Expertise Ethnologique en Patrimoine Immatériel » et « Anthropologie Sociale et Historique ».

La complexité des dispositifs nationaux et internationaux à mobiliser nécessite l’intervention d’un corps d’experts pour lesquels n’existe à l’heure actuelle aucune formation notamment pour cette catégorie nouvelle que représente le patrimoine culturel immatériel. 

Cette formation unique en Europe a pour objectif de former ce corps d’experts et vise ainsi deux types de publics:
  • des étudiants en anthropologie désireux de se doter des outils permettant le montage de dossier de reconnaissance patrimoniale  et de médiation de la culture;
  • des acteurs du monde socioprofessionnel, confrontés à ces nouvelles catégories patrimoniales, et soucieux de se doter des outils scientifiques de l’anthropologie pour les mieux domestiquer.

La première année constitue un tronc commun entre les deux parcours, accessibles en deuxième année :

Parcours Anthropologie Sociale et Historique (ASH)

Ce parcours forme à la recherche par la recherche dans le cadre de séminaires animés par des chercheurs.
  • Définition et mise en œuvre d’une enquête de terrain adaptée à un thème de recherche fondamentale ou de recherche appliquée proposée par une institution nationale, régionale ou locale (organismes de santé, musées, parcs naturels etc.)
  • Formulation et réalisation d’un projet de recherche, individuel ou collectif
  • Restitution, orale ou écrite (mémoire, rapport, article), des résultats d’une recherche
  • Contribution à des projets pluridisciplinaires, notamment dans les domaines du patrimoine culturel, de l’environnement, de la santé, du multiculturalisme.

Parcours Expertise Ethnologique en Patrimoine Immatériel (EEPI)

Ce parcours a pour objectif de répondre aux demandes croissantes des acteurs (villes, régions, Etats, communautés de pays, associations, individus, etc.) de reconnaissance, d’inventaire, de promotion d’éléments considérés comme « patrimoniaux ».

Compétences transversales et linguistiques

  • Conduire dans son domaine une démarche innovante qui prenne en compte la complexité d'une situation en utilisant des informations qui peuvent être incomplètes ou contradictoires
  • Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif et en assumer les responsabilités
  • Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
  • Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation
  • Évaluer et s’auto-évaluer dans une démarche qualité
  • S’adapter à différents contextes socioprofessionnels et interculturels, nationaux et internationaux
  • Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe