Mention Psychologie Clinique, Psychopathologie et Psychologie de la Santé

La mention Psychologie Clinique, Psychopathologie et Psychologie de la Santé vise à former des psychologues et des chercheurs (tels que le définit la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985, publiée au JO du 26 juillet 1985). La formation s’inscrit dans une démarche clinique plurielle intégrative et individualisée associant des connaissances en psychopathologie, en psychologie de la santé et en neuropsychologie, et adaptée à des publics variés (enfants, adolescents, adultes jeunes ou âgés et des personnes en situation de handicap). Elle  a pour objectifs scientifiques de soutenir, renforcer et susciter des recherches dans les divers champs et de promouvoir des collaborations avec des professionnels du soin et des chercheurs nationaux et internationaux.
 
La mention est adossée au CERPPS (Centre d’Études et de Recherches en Psychopathologie et Psychologie de la Santé), ce qui permettra à l’étudiant inscrit dans la mention d’assister aux différentes manifestions organisées par le laboratoire (séminaires, congrès, colloques et journées d’études).

À l’issue de la formation, les diplômés titulaires du titre de psychologue clinicien disposent d’un large champ de compétences qui peuvent leur assurer des débouchés dans les domaines du conseil, de l’expertise, de la prise en charge psychologique des patients, des familles et des soignants, de la prévention, et de la formation et de la recherche.

Les parcours de la mention

La mention se décline en six parcours, accessibles en 2e année :

Compétences disciplinaires

  1. Réaliser un bilan d’évaluation orienté vers des recommandations thérapeutiques adaptées. Repérer les pathologies, les situations de vulnérabilité mais aussi savoir identifier les besoins et les ressources du sujet.
  2. Apprendre à communiquer des informations au patient, aider à la formulation d’une demande adaptée au patient et à son contexte de vie, construire de façon collaborative un projet thérapeutique en s’accordant sur les buts, les moyens et l’évaluation du processus thérapeutique.
  3. Mettre en place des programmes de prévention, de promotion, d’éducation à la santé, et d’intervention psychologique en conformité avec les principes éthiques du domaine.
  4. Mettre en place des dispositifs objectifs d’évaluation de l’efficacité de tels programmes.
  5. Mener une réflexion éthique dans la pratique professionnelle et dans la recherche.
  6. Assurer un équilibre entre recherche et soins cliniques.
  7. S’informer de la littérature scientifique afin de mettre en place des études sur l’efficacité des pratiques psychologiques actuelles et des techniques nouvelles.
  8. Mettre en œuvre une réflexion critique sur les terrains par des recherches scientifiques
  9. Rendre publics les résultats de son travail dans des congrès ou colloques nationaux et internationaux.
  10. Rédiger des (ou participer à la rédaction) d’articles scientifiques dans des revues à comité de lecture internationale.

Compétences transversales et linguistiques

  • Conduire dans son domaine une démarche innovante qui prenne en compte la complexité d'une situation en utilisant des informations qui peuvent être incomplètes ou contradictoires
  • Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif et en assumer les responsabilités
  • Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
  • Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation
  • Évaluer et s’auto-évaluer dans une démarche qualité
  • S’adapter à différents contextes socioprofessionnels et interculturels, nationaux et internationaux
  • Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe