• Recherche,

Nouveaux Horizons de l'Hospitalité

Publié le 12 juillet 2023 Mis à jour le 13 décembre 2023
du 5 juin 2024 au 7 juin 2024

Colloque international organisé par les laboratoires PLH et CAS

Ce colloque international et interdisciplinaire vient clore le programme « Nouveaux horizons de l’hospitalité : enjeux mémoriels, artistiques, philosophiques et politiques » du Labex SMS qui rassemble depuis mars 2019 des chercheurs en histoire, géographie, sociologie, sciences politiques, anthropologie et études du monde anglophone. Il permettra de faire le bilan de 5 ans de recherche, de rassembler tous les acteurs scientifiques qui ont participé à l’élaboration d’une réflexion interdisciplinaire et de leur permettre d’échanger avec les chercheurs qui ont nourri leur réflexion tout en renforçant les liens avec des équipes travaillant sur la thématique de l’hospitalité en France comme à l’étranger.

Cette approche est née d’un travail mené par des chercheurs en anglistique autour des frontières mouvantes de l’arrière-pays méditerranéen. Il s’agissait alors d’inverser le regard porté sur cette région tant étudiée pour partir des routes et des chemins qui y conduisent, de ces marges floues qui singularisent cet espace sans jamais le délimiter. Or, cette incertitude spatiale caractérise l’ère actuelle où les vagues successives d’exil posent inlassablement la question d’une éthique et d’une praxis de l’accueil dans le monde contemporain. C’est ce qui a guidé la définition des objectifs de ce programme.

Nous sommes partis du statut historique et juridique de l’étranger, du xenos grec qui a donné naissance à la notion de xenia, et nous nous sommes intéressés à la manière dont l’étranger, auquel la cité athénienne reconnaissait des droits, est devenu aujourd’hui ce chercheur d’asile à la fois exclu des structures sociales et linguistiques hégémoniques et qui pourtant se réapproprie le monde et la langue depuis les marges pour les réinventer de l’intérieur. Réactiver la mémoire des différentes formes et pratiques de l’hospitalité nous a ainsi permis de mieux saisir, d’une part, la situation asymétrique entre « accueillants » et « accueillis » (Gotman, 2001) induite par les différentes formes de régulation (les lois et les codes de l’hospitalité, mais aussi les pratiques tacites) et, d’autre part, le bouleversement phénoménologique et éthique qu’implique une telle réflexion qui s’inscrit en faux contre toute forme de certitude en interrogeant notre rapport au proche et au lointain, à l’extérieur et à l’intérieur, à la sphère individuelle et politique, et fait émerger « la pluralité des mondes » (Le Blanc, Brugère).
Notre recherche collective a été structurée selon 3 grands axes (historique, littéraire et sociologique) qui ont nourri plusieurs rencontres scientifiques au cours de ces 4 années. Tout au long de ces rencontres, nous avons affiné l’objet de notre recherche, élaboré de nouvelles problématiques, élargi le cercle des participants et établi des croisements théoriques et épistémologiques entre les différents champs de recherche, tout en explorant de nouvelles voies, comme celles qui touchent aux pratiques artistiques. 

En savoir plus.
Contact :
Corinne BONNET, Isabelle KELLER-PRIVAT