MASTER Archéologie, Sciences pour l'Archéologie | parcours Acquisition, Traitement, Restitution par l'Image des Données en Archéologie (ATRIDA)

Informations générales

Niveau de recrutement
Bac + 3
Conditions d'admission
Durée de la formation
2 ans
Lieu(x) de formation
Toulouse
Stages
Accessible en
  • Formation initiale
  • Formation continue
  • Formation en apprentissage


Le master "Acquisition, Traitement, Restitution par l'Image des Données en Archéologie - ATRIDA" permet de former des d’archéologues spécialisés dans l’acquisition, le traitement et la restitution des images et des données spatiales.

Objectifs

Le master "Acquisition, Traitement, Restitution par l'Image des Données en Archéologie - ATRIDA" est dédié à l’apprentissage des techniques liées à l’acquisition, au traitement et à la restitution des images et des données spatiales.
Il forme les étudiants, de façon théorique et pratique, à ces techniques et à la recherche archéologique grâce aux séminaires et journées d’études.

Ce parcours est articulé autour de trois piliers principaux :

  • l’apprentissage des outils techniques du relevé et de la topographie (depuis les relevés manuels jusqu’au scanner 3D), l’utilisation de matériels spécifiques (caméra thermique, bras de mesure...), le traitement et la restitution de l’information (photogrammétrie, SIG, modélisation 3D…)
  • la pratique de l’archéologie et notamment de l’archéologie préventive en France. Outre des modules d’enseignements théoriques, ce volet se traduit par un stage long (58 jours minimum) de terrain (archéologie préventive) et un stage court en lien avec l’archéologie (étude de mobilier archéologique, restauration de mobilier, stage en SRA…)
  • une forte articulation avec les problématiques actuelles de la recherche. Ce parcours prend appui sur trois autres masters recherche dédiés en tout ou partie à l’archéologie (Pré- protohistoire, Mondes Anciens, Mondes médiévaux). Ce parcours est diachronique, mais il est possible d’envisager une spécialisation chronologique en deuxième année, conjointement à une spécialisation thématique autour de la maîtrise approfondie de certains outils.

Il est en lien étroit et permanent avec les milieux socio-professionnels de l’archéologie, notamment de l’archéologie préventive (SRA, Inrap, service archéologique de Toulouse Métropole, opérateurs privés, musées) qui prennent pleinement part aux différentes activités pédagogiques. Ce lien étroit est particulièrement net au moment de la mise en place des conventions de stages.

Ce parcours est fortement adossé à l’UMR de recherche en archéologie 5608 TRACES. Les membres du laboratoire participent pleinement à la formation de ces étudiants (CNRS, Université, Culture).

Compétences visées

  • Utiliser les techniques du relevé et de la topographie, utiliser des matériels spécifiques (caméra thermique, bras de mesure), le traitement et la restitution de l’information (photogrammétrie, SIG, modélisation 3D)
  • Développer et exploiter des bases de données dans la pratique de la PAO, de la DAO et des systèmes d'information géographique (SIG) en s'appuyant sur l'archéomatique ;
  • Utilise les différentes ressources documentaires, notamment celles liées aux nouvelles technologies de l'information ;
  • Prendre part à un projet de médiation ;
  • Manier des concepts et des méthodes propres aux Sciences Humaines ;
  • Mettre en oeuvre des méthodes d’analyse d’une catégorie de vestige archéologique (notamment céramique) ;
  • Organiser et synthétiser une réflexion scientifique ;
  • Rédiger et illustrer une publication scientifique ;
  • Rédiger un poster et le présenter à l’oral en anglais ;
  • Forte expérience de terrain et de toutes les opérations post-fouille en particulier dans le cadre de la fouille préventive.

Publics

Niveau de recrutement : Bac + 3


Formation(s) requise(s)

Cette formation est ouverte aux titulaires de la Licence mention Histoire de l'art et archéologie parcours Archéologie, de la Licence mention Histoire ou d'une formation bac+3 équivalente.
 

Conditions d'admission


Accès en Master 1

  • Vous devez avoir validé un bac + 3 (180 ECTS) et devez déposer une demande d’admission sur l’application eCandidat
  • Pour les étudiant·e·s extra-européen·e·s, la candidature s'effectue sur Études en France.
  • Par validation des acquis professionnels (VA85) ou de l’expérience (VAE) : déposez votre demande auprès du service de la formation continue


Accès en Master 2

  • Les étudiant·e·s de l'Université Toulouse - Jean Jaurès ayant validé la première année de master sont autorisé·e·s à s'inscrire en 2e année du parcours correspondant sur l’application APO.WEB.
  • Pour les étudiant·e·s extra-européen·e·s, la candidature s'effectue sur Études en France.
  • Par validation des acquis professionnels (VA85) ou de l’expérience (VAE) : déposez votre demande auprès du service de la formation continue
  • Dans les autres cas : réorientation, changement d’université, reprise d’études, validation des études supérieures (VES)
    Vous devez avoir validé un bac + 4 (240 ECTS) et devez déposer votre demande d’admission sur l’application eCandidat

Ce parcours est articulé autour de trois piliers principaux :

  • l’apprentissage des outils techniques du relevé et de la topographie (depuis les relevés manuels jusqu’au scanner 3D), l’utilisation de matériels spécifiques (caméra thermique, bras de mesure...), le traitement et la restitution de l’information (photogrammétrie, SIG, modélisation 3D…)
  • la pratique de l’archéologie et notamment de l’archéologie préventive en France. Outre des modules d’enseignements théoriques, ce volet se traduit par un stage long (58 jours minimum) de terrain (archéologie préventive) et un stage court en lien avec l’archéologie (étude de mobilier archéologique, restauration de mobilier, stage en SRA…)
  • une forte articulation avec les problématiques actuelles de la recherche. Ce parcours prend appui sur trois autres masters recherche dédiés en tout ou partie à l’archéologie (Pré- protohistoire, Mondes Anciens, Mondes médiévaux). Ce parcours est diachronique, mais il est possible d’envisager une spécialisation chronologique en deuxième année, conjointement à une spécialisation thématique autour de la maîtrise approfondie de certains outils.

Modalités d'évaluation

Année post-bac de sortie
Bac + 5
Niveau de sortie
Niveau 7

Poursuites d'études

Ce master peut être complété par un master à vocation recherche. C’est le choix de certains étudiants, peu nombreux, qui souhaitent bénéficier d’une formation complémentaire.

Débouchés professionnels

Le débouché principal est celui de l’archéologie sur des postes d’ingénieurs ou de techniciens spécialisés.

La formation est avant tout destinée à former des archéologues généralistes capables de répondre aux demandes particulières des structures agréées en archéologie préventive.

La formation pourra également permettre de former des ingénieurs d’études pour les cabinets d’architectes du patrimoine ou pour des structures de valorisation du patrimoine architectural, archivistique et archéologique.

Secteurs d’activités
Archéologie de terrain en fouille préventive
Laboratoire de recherche
Laboratoire universitaire
Administration et gestion de l’archéologie au niveau local, régional ou national :
Administrations publiques.
Collectivités territoriales.
Service d'études d'une grande entreprise ou d'un organisme professionnel.
Cabinet d'études et de conseil, consultant prestataire de services.
Associations culturelles et/ou scientifiques
(Médiation et valorisation)
Métiers liés à l’image (photogrammétrie notamment)

Types d’emplois accessibles
Agent des services régionaux de l’archéologie (ingénieur, conservateur)
Agent à l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives
Agent dans une entreprise d’archéologie préventive
Agent de l’Université ou du CNRS (assistant ingénieur, ingénieur d’étude, en archéologie de terrain, en techniques archéométriques, en techniques de  l’archéozoologie)
Agent des collectivités territoriales (chargé d'opérations, régisseur, assistant régisseur des collections archéologiques, assistant ingénieur, ingénieur d’étude, en archéologie de terrain)
Métiers liés à la médiation culturelle et à la valorisation du patrimoine (guide, animateur, diffusion de la recherche sur les divers supports médiatiques)

Responsables pédagogiques

Contacts administratifs

Scolarité

Véronique CAZAC | cazac@univ-tlse2.fr | 05 61 50 48 82
Mila TAHAR-ASRI | mila.tahar@univ-tlse2.fr | 05 61 50 44 11


Formation Continue

Annuaire du service de la Formation Continue