MASTER Sociologie | parcours Politique environnementale et pratiques sociales (PEPS)

Informations générales

Niveau de recrutement
Bac + 3
Conditions d'admission
Durée de la formation
2 ans
Lieu(x) de formation
Toulouse
Stages
Accessible en
  • Formation initiale
  • Formation continue


Le master "Politique environnement. et pratiques sociales - PEPS" forme des professionnels capables d’accompagner les changements environnementaux en énergie et modes de vie, eau, agriculture et territoire, santé et environnement.

Objectifs

L’implantation de projets d’énergie renouvelable (éoliennes off shore, fermes solaires..), l’installation de solutions alternatives en matière de gestion des déchets (méthanisation, compostage…), le déploiement des smarts grids et smart meters,  la mise en place de seuils de toxicité aquatique, ainsi que les différentes injonctions aux changements de pratiques à destination des citoyens (alimentation, tri et compostage, mobilité douce…) sont autant de réponses apportées aux enjeux environnementaux contemporains qui suscitent controverses et contestations interrogeant, par là même, un possible changement environnemental des sociétés.

Alors qu’une urgence environnementale se fait de plus en plus prégnante, comment accompagner les changements environnementaux portés par des politiques publiques et des stratégies d’entreprises ?

L’objectif du master "Politique environnement. et pratiques sociales - PEPS" est de former des professionnels capables d’agir dans le champ du changement environnemental en interrogeant les systèmes de normes et de valeurs que les dispositifs d’action produisent, leur modalité d’organisation, de mise en œuvre, de contrôle et d’évaluation,  les conditions de leur co-construction, leurs formes d’appropriation par les individus.

La détermination des enjeux en présence, l’analyse des projets politiques mis en œuvre (développement durable transition écologique, modernisation écologique), l’étude des pratiques et des perceptions sociales sont des éléments importants qu’il s’agit de prendre en compte afin de répondre aux enjeux environnementaux contemporains. D’un problème correctement pensé découleront des solutions adaptées.

À ce titre, le Master PEPS se structure autour de trois domaines d’intervention majeurs du domaine environnemental :

  • énergie et modes de vie ;
  • eau, agriculture et territoire ;
  • santé et environnement.

Ces thématiques renvoient à des enjeux scientifiques et professionnels en matière de gestion de l’environnement et d’intervention sociologique dans le domaine de l’aide à la décision dans le secteur public et auprès des entreprises.

De plus, ces thématiques relèvent de problématiques communes concernant les politiques publiques, les mouvements sociaux environnementaux, les objets sociotechniques et leur appropriation sociale, la question de la gestion des risques et des incertitudes, celle des situations de justice-injustice, d'égalité-inégalité, celle de l’innovation sociale et technologique, en d'autres termes des nouvelles interactions sociales liées aux activités humaines dans leur relation à l’environnement.

Compétences visées

À l’issue de la formation plusieurs compétences sont visées.

Compétences d’enquête :

  • concevoir et mettre en œuvre des enquêtes sociologiques qualitatives et quantitatives, des études de besoins, audits, études d'impacts, études de faisabilité, diagnostics organisationnels ;
  • utiliser les techniques de recueil (questionnaire, entretien, observation) et d’analyse de données (analyse thématique, analyse structurale, analyse statistique) ; savoir utiliser les TIC, la vidéo ;
Compétences d’analyse :
  • analyser les enjeux, les situations et les contextes d’action techniques, sociaux, politiques et économiques ;
  • analyser les publics et les pratiques sociales ;
  • appréhender les champs institutionnels et organisationnels ;
  • identifier les freins et les leviers des changements ;
  • mettre en oeuvre les outils et les approches conceptuels du champ, les principes de l’évaluation et de la prospective ;
  • traiter les questions environnementales en s'appuyant sur les connaissance des politiques publiques, etc. ;
Compétences d’action :
•    Évaluer des dispositifs et des politiques publiques ;
•    Concevoir et piloter des dispositifs de concertation ;
•    Concevoir et piloter des dispositifs de management du changement
•    Construire des partenariats ;
•    Favoriser l'engagement collectif ;
Organiser des retours d'expérience,
Accompagner des partenaires dans une démarche de construction de référentiels communs ;
Construire une démarche prospective ;
Conseiller et aider à la décision ;
Élaborer et mettre en œuvre des projets et des plans d’action,
Définir des stratégies d’information et de communication, etc.

Les étudiants issus du parcours PEPS ont occupé des emplois d’adjoint au chef du Service Interministériel de la Défense et de la Protection Civiles, d’animateur prévention et observatoire des déchets ; de chef de projets en Maitrise de l’Energie, d’animateur-rices de défis énergie, de concepteurs de plans de déplacement doux, d’animateurs de PCAET (Plans climat Air Energie) ou de Territoires en transition, de chefs de projets dans le domaine des déchets, d’assistante de direction ; de chargé de mission patrimoine naturel, de chargé.e de projet : alimentation - compost – jardin, d'éducation à l'environnement, développement durable ; de chargé.e d'étude statistique…

 

Publics

Niveau de recrutement : Bac + 3


Formation(s) requise(s)

Il n’y a pas de parcours ou de formations requis pour intégrer le Master PEPS. Il est cependant demandé aux étudiants d’avoir un vif intérêt voire une passion pour les questions environnementales. Des étudiants en sciences humaines sociales (sociologie, géographie, anthropologie histoire, économie, droit, philosophie, science po, communication…) ainsi qu’en sciences naturelles (écologie, biologie, chimie…) ont toujours constitué les promotions du Master PEPS. Cette hétérogénéité permet des échanges interdisciplinaires fructueux entre étudiants et enseignants autour des questions environnementales.

Conditions d'admission


Accès en Master 1

  • Vous devez avoir validé un bac + 3 (180 ECTS) et devez déposer une demande d’admission sur l’application eCandidat
  • Pour les étudiant·e·s extra-européen·e·s, la candidature s'effectue sur Études en France.
  • Par validation des acquis professionnels (VA85) ou de l’expérience (VAE) : déposez votre demande auprès du service de la formation continue


Accès en Master 2

  • Les étudiant·e·s de l'Université Toulouse - Jean Jaurès ayant validé la première année de master sont autorisé·e·s à s'inscrire en 2e année du parcours correspondant sur l’application APO.WEB.
  • Pour les étudiant·e·s extra-européen·e·s, la candidature s'effectue sur Études en France.
  • Par validation des acquis professionnels (VA85) ou de l’expérience (VAE) : déposez votre demande auprès du service de la formation continue
  • Dans les autres cas : réorientation, changement d’université, reprise d’études, validation des études supérieures (VES)
    Vous devez avoir validé un bac + 4 (240 ECTS) et devez déposer votre demande d’admission sur l’application eCandidat

Ces deux années de master sont accessibles en Formation Continue.
Vous pouvez contacter le service de la Formation Continue : reprise.etudes@univ-tlse2.fr pour toutes questions relevant du dispositif de Formation Continue dans le cas d’une reprise d’études (devis…).
Vous devez également déposer un dossier de candidature dans les mêmes conditions.

Une admission par la commission pédagogique dans une formation à accès sélectif comme ce master vaut dispense du titre d’accès requis. Il n’est donc pas nécessaire de constituer la demande d’admission (ou Validation d’Etudes Supérieures). De même, dans le cas où vous souhaitez faire valider votre expérience professionnelle, c’est l’étude de votre dossier de candidature ainsi que la participation aux auditions qui vous permettent d’obtenir le titre d’accès requis sans avoir à constituer un dossier de demande de Validation des Acquis (VA 85) sauf dans le cas où vous souhaitez être dispensé d’unités d’enseignements : contact va@univ-tlse2.fr).


CALENDRIER DE RECRUTEMENT 2021-2022
Dates de dépôt des candidatures : du 26 avril au 24 mai 2021
Auditions des candidat.e.s : le 14 juin et le 15 juin 2021
Une seule session de recrutement en juin (pas de 2nde session en septembre).

Des admissions pourront être proposées par la commission pédagogique sur seulement l’étude du dossier (sans entretien). Dans le cas où la commission pédagogique vous proposera une audition, une convocation vous sera transmise par mail afin de fixer l'horaire et le jour de l'audition des candidat.e.s présélectionné.e.s. Il n’y aura pas d’audition en présentiel, les entretiens se dérouleront exclusivement en visioconférence par ZOOM.

Vous pouvez déposer votre dossier de candidature même si les résultats de l’année en cours ne sont pas connus.
L’admission définitive se fait sous réserve d’obtention du titre d’accès requis.
Seuls les résultats de votre année en cours pourront nous parvenir après la fermeture de eCandidat et devront être transmis par mail (master.peps@univ-tlse2.fr) en précisant vos noms, prénoms et n° de votre dossier eCandidat.

 

Année post-bac de sortie
Bac + 5
Niveau de sortie
Niveau 7

Poursuites d'études

La formation dispensée au sein du Master PEPS permet d’accéder à un parcours de thèse.
Chaque année un certain nombre d’étudiants décident de s’orienter vers un doctorat.
D’autres encore, souhaitent compléter leur formation en poursuivant leurs études dans le cadre d’autres disciplines en sciences humaines et sociales notamment (géographie, anthropologie…).

 

Débouchés professionnels

Le Master PEPS oriente vers différents types d’emplois :

  • sur la thématique « Énergie et modes de vie » :
    • par les entreprises (énergéticiens, fabricants d’équipements, etc.) ;
    • par les organisations professionnelles, notamment dans les secteurs du bâtiment, des transports, des déchets, de l’alimentation ;
    • par les collectivités territoriales (observatoires de l’énergie, politiques de MDE, plans de déplacement urbains ou inter-entreprises, territoires en transition, plans Climat, Réduction de la Précarité énergétique) ;
    • par les bureaux d’études de conseil et de formation,
    • mais aussi par les ONG et le mode associatif en général (Zéro Waste, CLER…).
  • sur la thématique « Eau, agriculture et territoire»
    • par les collectivités territoriales ou les associations de développement territorial amenées à réguler des problèmes de cohabitation entre néo ruraux et agriculteurs, des problèmes d’impacts des activités agricoles sur les ressources en eau destinées à la consommation humaine ; à concevoir ou piloter des dispositifs innovants en matière d’agriculture raisonnée et de tourisme vert ;
    • par les organisations professionnelles agricoles et l’industrie agroalimentaire sur de nouveaux métiers en évaluation, en concertation et en prospective sur l’adaptation des activités de production/commercialisation à la demande sociale.
  • sur la thématique « Santé et environnement »
    • par les professionnels de la santé, les Agences Régionales de Santé (ARS), différentes mutuelles, fondations ou associations de malades notamment en matière de co-construction des décisions de politiques de santé publique et de prévention des risques sanitaires, de suivi et de veille sociale des relations entre vieillissement et environnement, sur l’impact des nouveaux flux alimentaires et des pathologies émergentes et ré-émergentes.

Par ailleurs, les données de l’enquête menée par l’observatoire de la vie étudiante (OVE) sur le devenir des étudiants montre que les étudiants ont trouvé un emploi dans l’enseignement 23%, les activités spécialisées, scientifiques et techniques 18%, le commerce 14%, l’administration publique, la construction et autres activités de services 9%.
De plus, nous avons pu observer que les étudiants issus du parcours PEPS ont occupé des emplois d’adjoint au chef du Service Interministériel de la Défense et de la Protection Civiles, d’animateur prévention et observatoire des déchets ; d’assistante de direction ; de chargé de mission patrimoine naturel, de chargé.e de projet : alimentation - compost – jardin, d'éducation à l'environnement, développement durable ; de chargé.e d'étude statistique…

Renseignements

Scolarité

Catherine BRISSON | master.peps@univ-tlse2.fr | 05 61 50 48 86
Bât 14 Olympe de Gouges - RDC - bureau GS063


Formation Continue

Annuaire du service de la Formation Continue

Responsables pédagogiques

Geoffrey CARRERE | geoffrey.carrere@univ-tlse2.fr | 05 61 50 46 60